21 avril 1914, arrivée du train à Bedous

Belle exposition sous les halles de Bedous depuis samedi 19 avril inaugurée par Alain ROUSSET Président de la Région Aquitaine, en présence du Sous-Préfet d'Oloron du maire de Bedous et de quelques élus valléens, des représentants du Conseil Général, de l'Aragon, de Monsieur GOIN RABAL ardent défenseur de la ligne SNCF.

Excellent travail de recherche fait par Mémoire d'Aspe, avec l'aide des descendants de l'ingénieur DENIS responsable d'une partie du tronçon, et de Mlle CARLES de Bedous, petite-fille de Joseph CARLES maire de Bedous et conseiller général à cette époque, qui a lu le discours de son grand-père tel qu'il avait été rédigé lors de l'inauguration.

 

Qu'en reste-t'il aujourd'hui ?
 
Monsieur Alain ROUSSET est toujours optimiste et est déterminé à remettre la ligne en service.

Écrire commentaire

Commentaires: 21
  • #1

    faucille (dimanche, 20 avril 2014 16:00)

    Beau commentaire de Mémoire d'Aspe, mais où est l'article ?

  • #2

    Bedous.Org (dimanche, 20 avril 2014 17:33)

    Le commentaire a été rédigé par la rédaction de Bedous.Org et non par Mémoire d'Aspe (dont vous pouvez visiter le site en cliquant sur le lien dans l'article).
    Vous pouvez par ailleurs envoyer vos avis sur la question posée à la fin...

  • #3

    soso (dimanche, 20 avril 2014 17:49)

    Que reste t-il de quoi ? Du discours, d'une partie du tronçon, de la voie ferrée, d'une vie passée ou de cet argent insolemment déjà dépensé ?

  • #4

    faucille (dimanche, 20 avril 2014 18:26)

    monsieur Rousset aprés le fiasco de l A65 voici venu le tronçon OLORON BEDOUS et son financement absolument irresponsable.Pense t-il un seul instant au contribuable aquitain?

  • #5

    Monique (dimanche, 20 avril 2014 19:29)

    Je réponds à Soso à la question "que reste-il de quoi" ?
    on parle de la voie ferrée, d'où la question.(il manque une ou deux photos qui justifient la question). La ligne est fermée depuis 1970 depuis Bedous, et n'a fonctionné jusqu'à Bedous que quelques années de plus. Bien sûr, on ne peut exprimer que des regrets (que ce moyen de transport n'existe plus et que tous les ouvrages qui ont été réalisés soient aujourd'hui inutilisés.) Quelqu'un va t'il trouver une alternative ?( et si on faisait une piste cyclable sur une partie de cette voie ?)

  • #6

    rateau (dimanche, 20 avril 2014 19:56)

    M.Rousset toujours optimiste, quelqu'un lui a dit ce qu'il se passait dans les PA, sur Pau, Oloron, en Vallée... ou personne n'a voulu lui gâcher son week-end ? Prochain consensus en Vallée charisme Bordelais et chant Béarnais, si Juppé et Bayrou pouvaient nous donner tout de suite des plans de tramway on gagnerait en frais d'études ?

  • #7

    aspois (lundi, 21 avril 2014 07:59)

    je lis et relis ces commentaires aussi pertinents les uns que les autres et je m'étonne que nos élus ne répondent jamais aux questions posées.Ne connaissent ils pas ce blog?ou sont ils tout simplement pas a l'aise dans leurs baskets?

  • #8

    soso (lundi, 21 avril 2014 11:13)

    Monique, on peut exprimer des regrets sur tant de choses, la nostalgie est une émotion partagée de tous, elle nous ramène pour certain à une époque qui nous semble plus douce ou plus dynamique ou plus saine, pour d'autre à une saveur, une odeur, le poulet fermier ou la tarte de mamie le dimanche, une vision ou une ambiance de rues et de places bruyantes et animées ou de montagnes et de pacages...La quête de l'humanité à travers les âges a toujours été d'évoluer ... Aujourd'hui ce train en vallée il est utile pour qui ou pour quoi ? Si comme le fort du Portalet il a pour raison d'entretenir la mémoire et la nostalgie de certain, je pense que nous n'en n'avons pas les moyens financiers. Si c'est pour dégager la vallée d'un trafic routier qui entraine des désagréments social, touristique, environnemental et financier alors il ne faut pas hésiter. Mais il y a des ambitions qui ne peuvent s'arrêter à la gare de Bedous il faut envisager des mesures gouvernementales et Européennes pour qu'une alternative cohérente soit engagée. Un train à vapeur jusqu'à Bedous ? oui je préfère une piste cyclable jusqu'à Canfranc... Mais là encore l'investissement d'un tel projet sera t-il adapté à ses retombées économiques en vallée. Peut être, oui, comme pour le train il suffirait d'élever les débats, de vrais débats et travailler sur ces sujets pour trouver des solutions adaptées... Pour le moment nous n'avons la main ni sur la RN ni sur la voie ferrée difficile pour nous d'anticiper à quelle sauce on sera mangé !

  • #9

    bob64 (mardi, 22 avril 2014 10:45)

    Je pense que vous prenez le problème à l'envers.
    Effectivement dans l'état actuel, si le train remplaçait le bus, il n'y aurait pas plus de monde.
    Et pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'y a rien à l'arrivée de ce train.
    A nous , valléens, de faire en sorte que les gens viennent ici. Il faut leur proposer de quoi se loger, se nourrir , s'occuper et se promener.
    La balle est dans notre camp ! Je pense qu'il faut justement saisir cette opportunité si on veut que la vallée revive.
    Dans plus en plus de grandes villes, les gens n'ont pas de voiture et donc partent en vacances en train .
    Il faut leur proposer des vacances depuis la gare : des navettes pour aller se promener ou pour rejoindre d'autres villages ; des endroits où dormir (actuellement trop peu dans la vallée ....) et où manger; et des activités encadrées ou non (on a des accompagnateurs qui ne demandent que ça ...)
    Deplus , je pense qu'il ne faut plus attendre patiemment le touriste, mais qu'il faut aller le chercher ! D'où un gros effort de promotion de la vallée (ce qui n'est pas le cas actuellement, car généralement on n'entend parler de nous que quand il y a des soucis avec les ours ou les camions..... ce qui n'encourage pas spécialement à venir ....)

  • #10

    Mamie (mardi, 22 avril 2014 12:10)

    Il y a efffectivement beaucoup de choses à mettre en place si on veut que les visiteurs viennent (et reviennent). Mais cela demande d'abord un petit changement de mentalités. Combien de nos concitoyens (y compris nos élus) considèrent les touristes, au mieux comme une plaie nécessaire, au pire comme une nuisance ? Que cela nous plaise ou non, le développement économique de notre vallée passe par eux. Alors il serait temps que les aspois dans leur ensemble en prennent conscience et se mettent à réfléchir sérieusement à l'avenir. Pensons à nos enfants, nos petits-enfants. Nous n'en garderons aucun ici si nous ne leur donnons pas les moyens d'y vivre. Faisons aussi bon accueil aux "étrangers" , résidents ou de passage, ils ne sont pas là pour nous voler quelque chose, ils aiment aussi la vallée et ils sont prêts à se battre pour qu'elle vive.

  • #11

    bob64 (mardi, 22 avril 2014 12:31)

    Et oui, il faut espérer que les nouveaux élus auront une autre mentalité et qu'ils sauront fédérer les "anciens".
    Mais je pense qu'il ne faut pas trop compter sur eux, et que beaucoup de choses peuvent se faire grâce à des initiales personnelles.
    Le tout, c'est d'oser...

  • #12

    soso (mardi, 22 avril 2014 12:44)

    Bob64 je voulais vous répondre qu'avec des si.... on pouvait refaire tout un monde. Et que mon problème et le votre se rejoignaient finalement. Qu' avant de faire de grands projets dont nous n'avons ni les moyens ni le pouvoir commençons par faire avec ce que nous avons et quand on y regarde bien on aurait tout dans cette vallée si on voulait se donner les moyens de la développer.... mais Mamie a déjà très bien répondu sur le sujet il faut d'abord un petit changement de mentalités. Et j'abonde dans votre sens à tous les deux vos commentaires sont réalistes et objectifs.

  • #13

    Bob64 (mardi, 22 avril 2014 12:54)

    Ok, alors retroussons nos manches et en avant !

  • #14

    Mamie (mardi, 22 avril 2014 13:14)

    Bob64, les initiatives individuelles sont importantes mais elles ne suffiront pas si nos élus ne mettent pas en place une démarche globale de développement. Certaines de ces initiatives, pourtant intéressantes, ne dépassent d'ailleurs pas le stade du projet car elles se heurtent au manque d'une politique forte et cohérente. D'autres initiatives déjà existantes ne peuvent pas se développer pour les mêmes raisons. Tant que nos édiles continueront à faire l'autruche et à pratiquer l'immobilisme, nous serons condamnés à "bidouiller" chacun de notre côté alors que nous avons besoin de travailler tous ensemble.

  • #15

    Bob64 (mardi, 22 avril 2014 13:29)

    Va-t-il falloir penser à déménager ?
    :-(

  • #16

    Mamie (mardi, 22 avril 2014 13:41)

    Certainement pas ! Mais il faut trouver un moyen de faire comprendre à nos élus qu'il est temps que ça bouge...
    Quelqu'un a une idée ?

  • #17

    soso (mardi, 22 avril 2014 13:49)

    Mamie que nos élus vous entendent, vraiment !
    Je vous laisse le mot de la fin, et que l'on arrête de dire que les gens, ici, ne comprennent rien. Merci

  • #18

    elorie (mardi, 22 avril 2014 14:11)

    Mamie, je ne sais pas qui vous êtes , peu importe ça ne m’intéresse pas, mais vous savez qu'il y a un poste à pourvoir à la Présidence de la CCVA ? Aidez nous !!! Une idée pour que ça bouge? Il va peut être falloir que l'on bouge nous aussi. Leur mettre la pression? Leur dire et leur montrer que les gens de la Vallée ne sont pas complétement naïfs ou opposés?
    Où juste commencer à s'intéresser de plus près à ce qu'ils font et ne font pas pour le bien de cette Vallée, qu'ils ne puissent plus se cacher derrière de faux prétextes et de fausses excuses.

  • #19

    Oulala (mardi, 22 avril 2014 15:06)

    Et vlan !!

  • #20

    faucille (mercredi, 23 avril 2014 07:25)

    bonjour a vous et merci pour ces commentaires pleins de reves.chére mamie vous parlez d' accueillir une nouvelle population mais quand on regarde par exemple les municipales a bedous ont été élus des gens qui pensent le contraire .est il possible d'avancer dans ces conditions en caressant l échine des communautaires au nom d'un consensus? ne serait il pas plus honnete que chacun affirme son projet valleen pour nous sortir de cet enlisement?

  • #21

    soso (mercredi, 23 avril 2014 10:27)

    Faucille, je pense que Mamie relève justement ce problème de mentalité, pour les listes municipales en effet la campagne 2014 en vallée a encore été marquée par ses propagandes de renom, d'identité, de gens du "cru".
    Il y a ceux qui sont malheureusement convaincus que la Vallée doit rester aux Valléens (si ça veut vraiment dire quelque chose, mais enfin....)et il y a ceux qui comme à Bedous se servent de cette faille identitaire en Vallée pour mener leur campagne. Faire une liste d'union ou faire un consensus, c'est associer des gens qui n'ont pas les mêmes idées et les mêmes volontés mais qui ramènent des voix et qui ont le même projet celui de passer!!Tans pis si l'on ne peut pas travailler. Au final nos élus prendront une fois de plus le prétexte de ne pas avoir la majorité pour justifier l'immobilisme. C'est évident que pour avancer il faut mettre les projets sur la table, les travailler, les présenter, les argumenter pour que tous ensemble ils puissent les assumer et nous convaincre qu'ensemble ils ont fait le meilleur choix pour la Vallée. Mais pour le moment s'il n'y a pas de Gauche ou Droite dans la Vallée il y a bien deux clans qui se battent le pouvoir sans vraiment l'assumer. Je pense aussi qu'à un moment il va falloir que l'un des deux clans s'incline et qu'il laisse l'autre travailler ou se planter mais qu'enfin la population puisse en juger et savoir qui voter!

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

178 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.