Le député veut travailler pour la N134 !

En marge des différentes animations qui se tenaient à Accous le samedi 31 mai, Le député Jean Lassalle a pris l'initiaive d'une réunion qui s'est déroulée ce même jour à la Mairie pour les maires et/ou adjoints de la Vallée : "on me reproche de ne rien faire, alors..."

Il a été décidé que d'une part, chaque conseil municipal délibère (pour faire pression) et d'autre part, qu'un comité de suivi soit mis en place concernant les travaux de la RN 134 au sud d'Urdos (et demande que les déviations des villages soient faites) ; toutes les communes ne vont sûrement pas délibérer sur ce dernier point, le sujet en étant resté un peu vague... Voir le compte-rendu de la Commune de Borce.

 

Toujours est-il que les délibérations des communes seront lourdes de sens, que fait-on et que peut-on faire avec l'argent public, dans quelles directions va-t-on : les déviations routières, l'alternative ferroviaire, à quels coûts financiers, humains et environnementaux ?

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Jean (lundi, 02 juin 2014)

    bonsoir à tous
    Au vu de la quiétude que nous savourons ces jours ci,il est urgent d'attendre pour cette route.Un compromis typiquement béarnais serait d'autoriser le passage des camions dont le ptac n'exède pas 19 tonnes!
    les cars peuvent passer,les camions de transport locaux aussi mais pas les poids lourds!
    Tu vas voir Jeannot de Lourd..y os ,en marchant tu vas comprendre.
    La voie ferrée et le ferro- routage,serait idéalement l'étape logique suivante.Les Suisses l'ont déjà compris,le temps que l'idée pénètre les esprits aspois il faudra encore une ou deux décennies.
    Il a fallu 11 ans(23 janvier 2003 ouverture du tunnel) pour entendre ouvertement que le tunnel était une hérésie et nuisait à l'économie de la vallée!Il suffit de voir le déclin d'Urdos ,de Sarrance ou d'Eygun.
    Les pro-tunnel manifestent même maintenant pour les déviations,Père Ubu revient vite ,tu es surpassé!
    Le bon sens voudrait que les communes s'abstiennent de toute délibération ou défendent l'idée d'un tonnage maximal limité à 19 tonnes.

    Les ossalois ont été plus subtils ,ils ont dernièrement pris des arrêtés pour 13T5,soit le poids maxi d'un bus!
    Depuis 1988,ils ont compris que leurs intérêts n'étaient pas dans une route internationale,ils ont d'ailleurs oeuvrés pour que le tunnel passe chez nous,rappelez vous le comité des vallées et la joyeuse soirée à l'ambiance surchauffée (au feu de wagon!)de la goutte.
    Du pragmatisme,un tonnage limité(13.5 ou 19 t),des aspois heureux,une vallée en accord avec son art de vivre ,sa quiétude et sa beauté sauvage,une économie touristique qui repart.
    Vive les forces vives.
    Per u nabesht dia en Aspa!

  • #2

    Zerk (lundi, 23 juin 2014 20:01)

    Bien dit Jeannot!
    Un bémol toutefois sur le ferroutage qui ne baissera pas le trafic des camions dans la vallée mais augmentera le trafic des marchandises vers l'Espagne.
    Vivement pas qu'elle soit remise en état cette route, c'est presqu'un plaisir de rouler en vallée d'Aspe en ce moment...

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

178 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.