Monopoly perdant à Bedous


Notre maire a plusieurs fois évoqué sa politique de réhabilitation du centre du village et sa volonté de «reconquérir» le patrimoine immobilier de Bedous. 

En quelques années, plusieurs rénovations d'appartements sont venues compléter l'offre locative dans le parc immobilier privé de Bedous (Les appartement au dessus de la poste, l'ancien Hôtel International et quelques autres...)
Les communes normalement, pour encourager les promoteurs immobiliers privés, mettent en place sur simple délibération un dégrèvement sur la taxe foncière pendant quinze ans. Cela représenterait évidemment un manque à gagner pour la commune de Bedous. Mais l’Etat soutient cette politique et donne aux communes une participation pour compenser ce manque. Bedous aurait donc tout à gagner en appliquant cette mesure qui encourage les privés à faire des logements à sa place, au lieu de creuser la dette de la commune. Rappelons que la rénovation de la Maison Nouqué devrait coûter plus de 700 000 € (pour des appartements destinés à des personnes seules alors que les personnes en recherche de logement sont plutôt des couples ou des familles)
Le maire n'a jamais proposé cette délibération à son conseil municipal, par contre, il vient d’augmenter la taxe d’aménagement : à chaque fois que des particuliers vont arranger leurs vieilles maisons pour éventuellement les louer, créer une pièce d’eau, créer des ouvertures….. ils vont payer la taxe.
Le comble c’est qu’une commune paie la taxe foncière sur son patrimoine immobilier, comme tout un chacun.  Bedous va donc bientôt payer une taxe foncière sur les appartements de la Maison Nouqué.

Petite explication sur ces dispositifs :
La taxe d’aménagement : concerne TOUS les privés qui vont déposer une demande de permis de construire ou une déclaration de travaux (construction neuve ou aménagement et amélioration du bâti existant, changement de destination d’un local, épaisseur d’isolation des murs extérieurs… ). Tous les bailleurs sociaux (logements plafonnés et communes) sont exonérés.
Le dégrèvement de la taxe foncière vise tous ces bailleurs sociaux, rénovation de l’ancien ou création d’un bâtiment. Cette mesure est vraiment faite pour inciter les promoteurs à la création de logements sociaux à la place des communes.

En résumé, ceux qui voudront construire ou rénover leur maison paieront plus cher qu'avant, et ceux qui sont prêts à construire des logements locatifs ne bénéficient pas des mesures incitatives.
Dans le cadre de la politique de développement de l'habitat et du logement prônée par le maire de Bedous, on peut s'étonner de toutes ces contradictions.     

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    rateau (samedi, 20 décembre 2014 09:02)

    Sans vouloir être désagréable. Quel projet de notre Maire répond à une demande ou un besoin ?
    Des logements pour personnes seules ?
    Une nouvelle pharmacie ?
    Une nouvelle bibliothèque ?
    La rénovation du centre bourg ni faite ni à faire ?
    Monsieur Bellegarde, s'occupe du tourisme à la CCVA ? Incroyable !
    Ou sont les gites pour accueillir les groupes sur Bedous ? Que fait il pour la rue Gambetta à part sortir la pharmacie ? Que fait il pour la place de Bedous que va t'il mettre à la place de l'office du tourisme ?
    Moi je veux bien concentrer les services sur Bedous mais qui va payer ou sont les recettes en face ? Ou est la population active qui va payer les impôts locaux ?

  • #2

    tt (samedi, 20 décembre 2014 09:20)

    Trop d'immobilier tue l'immobilier ! Le prochain Maire se débarrassera de tous ces impôts et charges de fonctionnement en vendant à perte à des investisseurs privés qui se frotteront les mains. Il faut attendre les prochains mandats pour voir un retour sur investissement, enfin voir un investisseur privé s'installer ! A moins que tous ces services ne créent pas d'emploi sur la vallée et que comme en haute vallée (Urdos par exemple) personne ne veuille acheter même pour la bouchée de pain que le boulanger ne fait plus ....

  • #3

    Joueur (samedi, 20 décembre 2014 15:22)

    On va pouvoir jouer au monopoly, les vacances arrivent, au moins, on ne perdra pas grand chose nous. Cette taxe d'aménagement, elle est obligatoire ? Est-elle mise en place dans les autres communes ? Les conseillers autour de la table, ils ont tous leur maison construite, ils n'ont pas eu mal au ventre pour l'augmenter. Mais quand même pour une fois, ils n'ont pas voté comme un seul homme. Tous les toutous n'ont pas suivi leur maître, quelques voix se sont élevées contre d'après le compte-rendu du CM.

  • #4

    7h du mat et toujours pas couchée (dimanche, 21 décembre 2014 07:12)

    Oui! L'unanimité n'est pas toujours de mise au CM, heureusement. Les rares fois où des voix discordantes se font entendre méritent d'être soulignées. Puissent-elles faire des petits. Il y a des personnes au CM dont j'espère qu'elles ne bêleront pas toujours en coeur avec le troupeau. Quoique... Une fois fois qu'on a goûté à un lambeau de pouvoir...
    ..

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

177 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.