Projet de piscine valléenne

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 

Après avoir vainement attendu une réponse à notre demande de rendez-vous auprès de la Communauté de Communes et vu le silence des différents élus ayant porté le projet pendant toutes ces années, nous allons vous transmettre les éléments en notre possession.

Les délibérations de la Communauté de Communes :

 

08/06/11 : approbation de l'avant-projet et du plan de financement

04/07/11 : vote favorable des 13 communes

23/09/11 : demande de permis de construire et consultation des entreprises

09/02/12 : permis de construire délivré

24/09/13 : résiliation du marché de maîtrise d'œuvre

 

On remarque qu'entre ces deux dernières délibérations, il s'est écoulé plus de 18 mois pendant lesquels le projet "Piscine" est devenu un projet fantôme. Jusqu'en septembre 2013, où on apprend la résiliation du marché avec le maître d'oeuvre du projet.

Le résultat de cette ultime délibération est une négociation d'indemnité d'attente. Comme cité, "Cela permet de surseoir à la décision définitive et de se donner un délai d'analyse de réflexion en connaissance de tous les paramètres"

En bref, le précédent Conseil a décidé de ne rien décider et a laissé ce soin au Conseil suivant. Depuis, on attend des nouvelles...

Au vu du plan de financement et du prévisionnel de fonctionnement, il semblerait que la réalisation de cette piscine était économiquement faisable. Toutefois, manque dans ce projet un espace pique-nique et loisirs pourtant essentiel dans ce genre d'installations (il apparaissait pourtant dans des projets précédents).

 

Conclusion :

Depuis le 9 février 2015, le permis de construire a fait naufrage. Si le projet "Piscine" devait être de nouveau d'actualité, il faudrait tout reprendre du début : choix d'un nouveau maître d'œuvre, élaboration de nouveaux plans, frais d'études (qui ont déjà coûté des dizaines de milliers d'euros pour l'actuel projet), demande d'obtention de permis de construire, consultation des entreprises...

Il faudrait également, et surtout, une réelle volonté politique de nos élus.

Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    plongeur de métier (lundi, 16 février 2015 18:01)

    Les professionnels du sports se réunissent pour créer une association pour la future, hypothétique, en étude, maison du sport. Il y a peut être un Maitre nageur parmi eux ? Si c'est le cas il y a des chance qu'on lui finance un outil de travail ? C'est à la mode en ce moment ! Croisons les doigts! Le kiné pourrait s'en servir aussi ?

  • #2

    Plouf (mardi, 17 février 2015 09:57)

    Donc, si je comprends bien, pour la construction de cette piscine, les communes devaient débourser 412 446 € à diviser en 13. Une fois la piscine en fonctionnement, il y avait un déficit prévu d'environ 22500 € (là aussi, à diviser en 13). Effectivement, c'était faisable. Alors pourquoi cela ne s'est-il pas fait ? Je suis très intriguée par ce qui s'est passé après la délivrance du permis de construire. Ou plutôt, par ce qui ne s'est pas passé. Pourquoi les travaux n'ont-ils pas débuté ? C'est un mystère ça ! Plan de financement fait, subventions obtenues, entreprises retenues, permis de construire délivré et...rien. Même pas un pédiluve. Que s'est-il passé ? Mr Rose, vous étiez président de la CoCo à ce moment-là, vous saurez sûrement nous ŕépondre. Mme Médard, vice-présidente à l'époque, devrait pouvoir aussi. Pour qu'un projet si avancé s'arrête alors qu'il allait entrer dans sa phase concrète, il y a forcément une raison. Alors laquelle ? Que s'est-il passé ? Pourquoi les élus rechignent à aborder le sujet ? C'est vraiment étrange tout ça

  • #3

    Faché (mardi, 17 février 2015 14:31)

    On parle de déficit de fonctionnement et les autres projets ils coûtent combien aux contribuables de la Vallée ?
    Non seulement aucun n'est rentable mais en plus ils ne profitent même pas aux gens de la Vallée.
    Nos élus ne touchent plus le sol, dans une vallée comme la notre ne peuvent ils pas se rapprocher de la population pour connaitre besoins envies, priorités ?
    Non ils répondent, nous avons la légitimité, nous sommes élus, nous faisons ce que nous voulons !
    Le fort du Portalet est rentable, la station de ski de fond qui doit être refaite sera rentable quand, la plateforme toyal est rentable, le parc ours sur Borce est rentable, le zenith de lescun est rentable, l'épicerie d'urdos est rentable, le resto de Cette est rentable, le futur d'Aydius est rentable, les plaques de marbre de Bedous sont rentables, la pharmacie, la bibliothèque, des logements sociaux à 700 000€..., le tunnel du somport est rentable, les locations gratos de terrain dans les communes pour quelques uns sont rentables, la volonté politique et personnelle de nuire à des artisans et à des associations sont rentables, les milliers d'euro passés dans des études avortées sont rentables, le centre de comptage des ovins est rentable, les cabanes sont rentables pour qui......
    On pourrait y passer des heures, mais les élus nous dirons, si vous avez de meilleures idées présentez vous aux élections ?
    Moi j'ai pas la possibilité de me présenter je n'aurais pas assez de temps, ça ne serait pas honnête.
    Par contre même avec mon air con et ma vue basse, en matière de rentabilité, il suffirait peut être d'exploiter à moindre coût le patrimoine naturel de cette vallée sans en faire des montagnes elles sont déjà là!
    Nos montagnes sont elles rentables (exploitée, accessible, mise en valeur), notre gave d'aspe est il rentable ( mis en valeur), nos forêts sont elles rentables (valorisées, exploitées), nos investissements cabanes ne peuvent ils pas être mieux rentabilisés.... Toute cette richesse naturelle nous permettra peut être de gérer le déficit de fonctionnement d'une piscine dont un projet mieux ficelé pourrait nous permettre de l'exploiter été comme hivers, peut être qu'elle pourrait servir aux valléens, aux écoles, au collège et aux touristes.




  • #4

    contribuable (mardi, 17 février 2015 18:03)

    Aïe, aïe, aïe, comment va t-on faire ? Personnellement j'en ai un peu marre de payer, mais la piscine quand même. Mr LASSALLE débloquait lui aussi une subvention est-elle comprise dans le financement ? des finances il y a en a mais il faut qu'il y ait la volonté politique, le maire de Bedous commune sur laquelle aurait dû être implantée la piscine voulait il de ce projet ? (on peut parler maintenant au passé, car réouvrir le dossier, ça va être difficile). Apparemment une grande majorité d'élus était favorable, pourquoi un revirement de situation ? pour financer le fort du Portalet ? (entre autre).A "Faché", d'accord avec vous.

  • #5

    Elorie (dimanche, 22 février 2015 09:51)

    C'est encore Elorie et sa poésie, j'ai lu un article économique qui disait que de la Fontaine avait tout écrit dans ses fables, j'ai voulu vérifier pour la vallée et en effet....

    LA MONTAGNE QUI ACCOUCHE
    Une Montagne en mal d'enfant
    Jetait une clameur si haute,
    Que chacun, au bruit accourant,
    Crut qu'elle accoucherait, sans faute,
    D'une cité plus grosse que Paris ;
    Elle accoucha d'une souris.
    Quand je songe à cette fable,
    Dont le récit est menteur
    Et le sens est véritable,
    Je me figure un auteur
    Qui dit : Je chanterai la guerre
    Que firent les Titans au Maître du tonnerre.»
    C'est promettre beaucoup : mais qu'en sort-il souvent ?
    Du vent.

    Ma morale, si les projets étaient plus raisonnables ils seraient peut être réalisables ? Non ?

  • #6

    plouf plouf (mardi, 24 février 2015 15:12)

    Les élus n'apportent pas beaucoup d'éléments. Ils ont peur de se noyer où sont-il en vacances ?

  • #7

    question (mercredi, 25 février 2015 15:50)

    plongeur de métier parlez-vous de l'association LUDOPIA ? quand vous dites qu'il est à la mode de financer les outils de travail aux porteurs de projet ?

  • #8

    plongeur de métier (mercredi, 25 février 2015)

    question, non je ne parlais pas de porteurs de projet justement.
    J'ai mis du temps à comprendre votre question sur LUDOPIA, c'est parce que je parle du Kiné ?
    Ce n'est pas une attaque ciblée ou personnelle je peux vous l'assurer.
    Je parlais du fait qu'en France aujourd'hui on est obligé de payer un outil de travail aux médecins (particulièrement les généralistes) pour les attirer. Pour moi le problème est plus grand qu'il n'y parait.
    Et j'ai parlé de la maison du sport car on va installer des professionnels déjà en place dans la vallée.
    Le lien entre la piscine, le maitre nageur et le kiné (séance de kiné en piscine) c'était de l'humour juste pour dire que la piscine pourrait servir à beaucoup de monde.
    Et même si toutes ces opérations de séduction pour quelques professionnels (santé, sport) partent d'un bon sentiment, je trouve que c'est beaucoup d'argent dépensé pour peu de monde et que les Français deviennent de plus en plus exigeants pour travailler dans des conditions optimales alors que d'autres galèrent pour trouver du boulot.
    Sans compter qu'à toujours en vouloir plus et en faire plus, on continue de changer les mentalités, on vit au dessus de nos moyens, on se déconnecte de la réalité économique, on fabrique des gens qualifiés qui n'ont jamais travaillé, on a petit à petit dévalorisé tous les métiers.
    Je crois que l'on fait fausse route, la réalité c'est que l'on ne pourra pas vivre sans travailler alors autant choisir son métier parce qu'il nous plait et non pas pour un confort horaire ou matériel. Je pense que si l'on donnait pas autant à certains et souvent à ceux qui en ont le plus, on pourrait en donner à plus.

  • #9

    question (jeudi, 26 février 2015 17:06)

    me voila rassuré, et d'accord avec vous

  • #10

    Nouvelle Bedousienne (mardi, 03 mars 2015 21:50)

    Nouvelle habitante de la vallée, moi je suis pour la piscine ! Lorsqu'il fait chaud l'été, les jeunes se baignent dans le gave, sans surveillance et sortent de là tout "bleu"...Elle est vraiment trop froide l'eau du gave et je ne suis pas rassurée de voir les gamins se baigner à cet endroit là : en bas de la pharmacie !
    Alors oui pour la piscine mais couverte. Celle-ci pourrait servir aux écoles et collège toute l'année et aux touristes l'été !
    Les instituteurs et professeurs d'EPS, ne peuvent pas amener les élèves à la piscine car il y a le temps de trajet (environ 30 minutes X 2), le temps que tout les jeunes se mettent en maillot (10 à 15 minutes x2) résultat 1/2 heure de cours sur 2 h ! alors ils n'y vont pas et je trouve cela dommage car tous les enfants doivent savoir nager, ce qui éviterait bien des drames !
    Voici l'article du Code de l'Education Nationale :

    Référence : article L. 911-4 du code de l'Éducation ; loi n° 2005-102 du 11-2-2005 ; arrêté du 9-6-2008 ; arrêté du 8-7-2008 ; circulaire n° 92-196 du 3-7-1992 ; circulaire n° 99-136 du 21-9-1999

    Apprendre à nager à tous les élèves est une priorité nationale, inscrite dans le socle commun de connaissances et de compétences.
    Cet apprentissage commence à l'école primaire et, lorsque c'est possible, dès la grande section de l'école maternelle. Il doit répondre aux enjeux fondamentaux de l'éducation à la sécurité et à la santé mais aussi favoriser l'accès aux diverses pratiques sociales, sportives et de loisirs.
    Le « Premier degré du savoir nager » est défini par les programmes du collège ; il précise les compétences visées dès la classe de sixième et au plus tard en fin de troisième. Ces compétences s'acquièrent progressivement et doivent être régulièrement évaluées, notamment au palier 2 du livret personnel de compétences (cf. annexe 1).

    On ne demande pas un AQUA BEARN, non plus !

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

165 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.