L'APGL, une fausse bonne affaire

Dans un précédent article, nous avions évoqué l'APGL. Voici quelques informations complémentaires sur cette structure.


L'Agence Publique de Gestion Locale est un syndicat mixte créé par et pour les collectivités des Pyrénées Atlantiques et est un service de la Maison des Communes (Conseil Général).

Cette agence a été créée par le Conseil Général pour aider les communes, que ce soit pour des services administratif, informatique, technique ou urbanistique. (Ils étendent encore leurs compétences actuellement pour d'autres services) 

Les communes adhèrent au service de leur choix et sont aidées entièrement suivant leur demande.

Entre autre, l’agence technique a une équipe de 19 personnes dédiée uniquement aux marchés de travaux.

Quelques exemples de réalisations en vallée d'Aspe : la Maison de la Santé, la rénovation de la maison Nouqué, la salle des fêtes de Lescun, la mairie de Borce, le Château d'Arance à Cette, le château Fénart, la Trésorerie de Bedous, le projet d'hôtel-restaurant à Aydius...

Il faut savoir que, d’après nos élus, comme c’est un service « interne », ils ont bonne conscience quand ils font travailler l'APGL, pensant économiser les deniers publics. Mais par une insidieuse tournure de statuts, ils ne sont pas soumis aux règles de la mise en concurrence, comme tout autre acteur de la commande publique.

La conséquence grave de cette situation est que certains acteurs publics croient que leurs propres prestations sont d’un coût moins élevé que celles accomplies par les professionnels privés.

C’est évidemment une illusion, car toutes ces « moindres » charges sont en réalité supportées par la collectivité toute entière : le loyer sous-évalué d’un bâtiment public, une taxe sur les voitures de société non acquittée, ce sont des recettes en moins dans le budget de l’État qui devra compenser en augmentant les charges des autres contribuables ! Une subvention d’équilibre, ce sont des taxes plus élevées à payer par les redevables.

En « raccourci », on peut dire que les entrepreneurs privés sont « ponctionnés » (comme les autres contribuables) pour compenser l’allègement des charges des structures publiques qui les ont privés (sans mise en concurrence) d’une partie de leurs marchés !


Heureusement certains maires commencent à reculer par rapport à ce service, mettent en concurrence les services techniques avec des professionnels libéraux, et réalisent que le système n’est pas aussi économique. Entre l’adhésion (1,37€ par habitant avec un minimum de 378€), et le prix de la ½ journée de ces professionnels (238€ par 1/2 journée en 2015), la note est souvent disproportionnée par rapport à la demande.


Les projets paraissent également surdimensionnés ou décalés par rapport à une réelle demande des communes.

Comment une commune de 102 hab peut-elle financer un restaurant de 700000€ ?

Comment une autre commune de 559 hab peut-elle financer des logements sociaux également de 700000€, sachant que ce type de logement ne manque pas dans la commune ?

Comment vit le restaurant de Cette-Eygun ?


Les exemples se multiplient et l’APGL enfle, et les maires avec. Est-ce bien normal qu’une agence publique reçoivent autant d’argent en honoraires, cotisations, financements du CG, etc… pour faire le travail de professionnels privés, en sachant que dans la société il n’y a pas de manque dans ce secteur ? Sans mise en concurrence des architectes, comment les élus font-ils pour choisir un projet plutôt qu'un autre ? Leur seul interlocuteur étant l'APGL, quelle possibilité de choix ont-ils vraiment ? Quel contrôle réel ont-ils sur les projets ?

Le retour en force de l’ingénierie publique à travers les conseils généraux est jugé déloyal par la maîtrise d’oeuvre, voire destructeur d’emplois et d’entreprises par les présidents d’organisations professionnelles qui se sont exprimés à ce sujet.

 




Écrire commentaire

Commentaires: 36
  • #1

    étonné (dimanche, 22 février 2015 21:46)

    Pourquoi taper sur un service rendu reconnu par tous comme excellent. Quelle commune n'a jamais fait appel à une secrétaire, pour remplacer la sienne indisponible, congé ou maladie, et je ne parle pas des conseils avisés et de la parfaite connaissance du CGCT, que beaucoup d'élus ne connaissent pas ou mal, et qui les conduirait souvent devant le tribunal administratif. Messieurs les maires réfléchissez et ne vous laissez pas convaincre par je ne sais quelle personne, sans doute intéressée pour ses affaires personnelles.

  • #2

    picsou (dimanche, 22 février 2015 22:21)

    certes les élus sont peut-être satisfaits des services rendus. Mais les prestations sont plus onéreuses et par les temps qui courent....

  • #3

    gege64 (dimanche, 22 février 2015 22:39)

    #Étonné, que dites vous? Ils ne tapent pas sur ce service, ils s'étonnent de pratiques de non mises en concurrence et de budgets disproportionnés. Pour la personne et ses affaires personnelles, je ne comprends pas très bien le rapport, l argent public n'appartient il pas à tout le monde? Argumentez et expliquez puisque vous avez l air de vous y connaître. Je serais le premier à vous écoutez.

  • #4

    étonné par étonné (dimanche, 22 février 2015 22:49)

    En même temps quand je lis l'article et le commentaire qui suit je ne sais pas qui est le plus intéressé pour ses affaires personnelles?
    Si je comprends l'article ce service n'est pas soumis aux règles des marchés publics, pourquoi les artisans sont mis en concurrence et pas les architectes ? Ce ne sont pas les compétences de ce service qui sont mises en doute mais son pouvoir.
    Et votre comparaison étonné avec une secrétaire en congé ou malade n'a pas de sens, l'PGL ne remplace pas les architectes malades ou en congés ? Ils font le même travail que les architectes sans être soumis aux règles de concurrences !
    Je viens de voir ce que veut dire CGCT sur internet et visiblement vous mélangez encore tout, deux services différents, ce dernier est payé par les communes pour un rôle de conseil administratif et juridique.
    Ce service avec un tel rôle se doit de rester neutre j'imagine.
    Par contre l'APGL est rémunérée pour une prestation d'architecture et si les Maires font comme vous s'ils confondent conseil juridique et prestations d'architecture rémunérées, c'est dangereux, l'AGL devient de façon insidieuse juge et partie.
    Pour les conseils précieux qui éviteraient les Maires de se retrouver devant le Tribunal administratif vous en faites beaucoup aussi, ce service a oublié de dire au Maire de Bedous, que les trottoirs sont réservés aux piétons, que les chiens errants sont de la responsabilité du Maire, que sa facture d'eau est illégale ....
    Voilà trois bonnes raisons dernièrement relevées sur ce blog qui pourraient conduire le Maire de Bedous devant le Tribunal en cas de plainte. Soit les Maires n'exploitent pas assez ce service rémunéré soit les conseils de ce service ne sont pas si avisés que ca ? Qu'en pensez vous ? pour l'APGL, cette approche du service est intéressante pour moi.

  • #5

    F.T (lundi, 23 février 2015 07:51)

    Je ne comprends pas tout à l'article c'est pas mon domaine, mais je pensais que c'était les architectes qui réalisaient les bâtiments des communes. J'ai souvent dit qu'ils exagéraient sur les projets pour toucher leur 10%, comme quoi on est loin de tout savoir en France sur le fonctionnement de nos communes. Par contre étonné si j'étais élus je n'aimerais pas votre ton paternaliste, les maires sont assez grands pour savoir ce qu'ils ont à faire non ?

  • #6

    étonné (lundi, 23 février 2015 08:54)

    un petit tour sur la page APGL, vous aidera a mieux connaître ses fonctions et son financement.

  • #7

    toujours étonné de étonné (lundi, 23 février 2015 11:43)

    C'est bon étonné je viens de tout lire sur l'APGL, je suis incollable ou presque. Lorsqu'on tape APGL, on tombe sur une association mais c'est pas la bonne puis on tombe quelques lignes plus bas sur une page "la maison des communes" dedans on y trouve le CDG et l'APGL dans la même maison. Le CDG est un service administratif et juridique qui s'occupe de la gestion des carrières des fonctionnaires, une aide pour les mairies.L' APGL offre ses services sous forme de cotisations annuelle aux mairies, elle assure un rôle de conseil administratif, technique,urbanisme et voirie. les Mairies adhèrent aux services souhaités un seul ou les 4, et ensuite les communes vont payer les prestations de service ou d'assistance supplémentaires.
    Je n'ai pas vu les honoraires d'architecture sur le site mais vu le prix des autres prestations ? Selon combien de demi journée ils passent sur votre permis de construire et vos plans, les chiffres peuvent vite monter et c'est difficilement contrôlable. Alors je réitère mes propos de hier mélanger conseils et prestations de service rémunérés c'est dangereux. Pour moi cette structure est juge et partie ! Qu'il assure un rôle de conseil administratif, technique, juridique..... en faisant payer le service je trouve ça très bien, encore faut il être sûr qu'un juriste, qu'un informaticien.... et je ne sais quoi encore dans le privé ne soit pas moins cher que ce service, sinon ce n'est plus le rôle de la fonction publique qui doit assurer un service de continuité mais en aucun cas prendre la place du privé en place? Pour la mission d'architecture la question ne se pose pas, la profession d'architecte n'est pas en pénurie et il n'est pas normal que la prestation d'architecture ne soit pas mise en concurrence comme les autres prestataires d'un marché public.

  • #8

    étonné (lundi, 23 février 2015 12:11)

    si j'ai bien compris le précédent message ce sont donc les architectes qui s'insurgent contre cette pratique !

  • #9

    toujours étonné (lundi, 23 février 2015 12:22)

    Certainement enfin j'espère, c'est normal qu'un boulanger s'occupe du prix des céréales, comme les médecins prennent les devants pour leur profession, qu'un agriculteur parle d'agriculture..... je ne suis pas architecte mais le principe me dérange quand même.

  • #10

    ancien élu (lundi, 23 février 2015 12:27)

    Oui F.T, les maires savent ce qu'ils ont à faire mais ils ne sont pas omniscients non plus. Quand ils utilisent un service comme l'APGL, émanant du Conseil Général, ils ne se rendent pas forcement compte de tous les tenants et aboutissants. C'est une structure pratique, qui prend tout en main et les décharge de pas mal de boulot. Comme ils ont pas mal de travail par ailleurs, c'est commode pour eux d'utiliser l'APGL. Au vu de cet article, il semble toutefois que ce ne soit pas toujours une bonne aubaine...

  • #11

    NDI (lundi, 23 février 2015 12:38)

    Ce problème ne concerne pas uniquement la vallée d'Aspe, mais également tout le département avec une préférence pour le Béarn. Les architectes du 64 sont très touchés par cette non mise en concurrence, (une centaine d’architectes en Béarn) ce qui est pourtant dans la loi MOP - La loi no 85-704 du 12 juillet 1985, relative à la maîtrise d'ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d'œuvre privée, dite loi MOP1. C'est une loi française qui met en place, pour les marchés publics, la relation entre maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre. Elle constitue une des bases du droit de la construction publique en France, avec le Code des marchés publics. Son rôle est de déterminer les attributions de ces deux acteurs principaux de l'acte de construire dans le cadre d'une commande publique. Les architectes demandent uniquement une mise en concurrence des acteurs de la construction, pour permettre tout d’abord à chacun d’avoir la possibilité de travailler, et ensuite pour donner aux communes le choix de leur maitre d’œuvre suite à une consultation où le mieux disant sera choisi suivant des critères définis à l’avance (généralement prix, références et moyens). L’APGL n’est pas soumise à la loi MOP, pourquoi ?

  • #12

    Toujours étonné (lundi, 23 février 2015 12:57)

    Ancien élu, je suis tout à fait conscient de ce que vous dites. Aujourd'hui un simple artisan ou commerçant aurait besoin d'une assistance juridique. Il devient très compliqué de travailler entre les normes imposées qui ne cesse de changer et les limites techniques administratives et juridiques c'est un enfer au quotidien. Mais je m'interroge sur le principe, une mission d'architecture peut être assurée par le privé avec la même assistance et certains des projets énumérés dans l'article me paraissent disproportionnés, mettre en concurrence les projets feraient peut être descendre la note pour les contribuables. Des projets moins pharaoniques déjà et après la mise en concurrence des artisans pour avoir un choix rapport qualité prix c'est pas mal déjà !

  • #13

    ancien élu (lundi, 23 février 2015 13:19)

    Je suis tout à fait d'accord avec vous, Toujours étonné. Je notais juste, par rapport au commentaire d'F.T, que les maires ne savent pas toujours tout et que, lorsqu'il y a des travaux de construction de prévus, avoir à sa disposition un service comme l'APGL

  • #14

    ancien élu (lundi, 23 février 2015 13:22)

    Petit bug, je reprends :
    Lorsqu'il y a des travaux de construction de prévus, avoir à sa disposition un service comme l'APGL est bien pratique et il est très tentant de l'utiliser sans se poser de questions, malheureusement parfois.

  • #15

    francois (lundi, 23 février 2015 13:32)

    Sauf qu on a déjà vu des architectes tirer les prix au maximum et rendre un travail très très moyen... là au moins ils peuvent se consacrer à leur travail et non à l'économie. D autre part qui mieux qu'un architecte qui a suivi beaucoup de dossiers de mairies ou de salle des fêtes est valable pour en faire d'autres. Connaître les principaux risques , problèmes et conseiller les élus? En fait vous préféreriez un système plus libéral? On voit bien où nous a mené la concurrence à tout va...

  • #16

    archi33 (lundi, 23 février 2015 13:52)

    Vous avez une estime bien piètre des architectes. Une mairie ou une salle des fêtes, est un projet à la portée de n importe quel architecte, ce n'est absolument pas complexe (et de quel risque vous parlez?) Quand vous avez la grippe, allez vous vers le médecin qui a soigné le plus de grippes? C'est un raisonnement idiot. Les architectes ont une formation de 6 ans très complète et ont une obligation de formation toute leur carrière. C'est sûr qu'un libéral ne gagne pas 4000 ou 5000€ par mois, comme à l APGL, il doit se battre tous les jours. Et pensez-vous que celui qui a dessiné la maison de santé avait les références pour? Les architectes, lors de consultations se regroupent et offrent au client (maître d'ouvrage) un bon niveau de compétences, et des dossiers très corrects, demandez donc aux entreprises ce qu'ils en pensent?

  • #17

    Oh Francois quand même! (lundi, 23 février 2015 14:20)

    Je ne suis pas architecte mais c'est vrai Francois que votre commentaire est réducteur. Je ne connais pas votre métier mais il y a dans votre profession certainement des bons et des moins bons, avez vous assez d' objectivité vous même pour vous auto évaluer sur votre poste ?
    J'espère que les agents de l'APGL ont suivi eux aussi une formation d'urbanisme et d'architecture sinon c'est dangereux ?
    Pour votre système libéral, vous avez beaucoup d'humour, la libre concurrence des marchés publics..., l'ouverture du capitalisme libéral à travers la construction des salles des fêtes communales, Bien sûr ces architectes et ces artisans qui accumulent les capitaux !!! vraiment c'est une honte ! Vous êtes dans l’excès un peu François non ?

  • #18

    Help (lundi, 23 février 2015 14:28)

    François, bien sûr qu'il peut y avoir des abus, de n'importe quel côté d'ailleurs. Ce qui est mis en débat ici, je pense, ce n'est pas la structure elle-même (qui est une bonne idée à la base, je crois), mais plutôt son fonctionnement particulier. Elle n'est pas soumise aux mêmes règles que les les autres, fonctionne sans réelle visibilité et est effectivement juge et partie comme le note justement Toujours Etonné d'Etonné. Et tout cela n'est pas sain. Ne serait-ce que dans le principe de la mise en concurrence !
    Je ne suis pas du tout de la partie donc il y a certaines subtilités qui m'échappent sûrement, mais après avoir lu cet article j'ai fait quelques recherches :
    En pratique, la mise en concurrence des candidats permet :
    - d’obtenir la meilleure offre,
    - de favoriser la gestion optimale des deniers publics,
    - d’assurer une certaine protection juridique à l’acheteur public.
    Dans le Code des Marchés Publics, il est spécifié :
    "On doit considérer qu’un marché a été passé dans des conditions satisfaisantes au regard de l’exigence de transparence si les moyens de publicité utilisés ont réellement permis aux prestataires potentiels d’être informés et ont abouti à une diversité d’offres suffisante pour garantir une vraie mise en concurrence"
    Cela semble clair et logique, non ? Alors pourquoi l'APGL n'applique pas cela ? Si elle ne travaille pas dans le cadre du Code des Marchés Publics, quels sont ses textes de lois de référence ? Je ne connaissais pas la loi MOP mais visiblement, elle ne régit pas non plus le fonctionnement de l'APGL.
    Si quelqu'un peut me répondre et m'aider à comprendre ?

  • #19

    info (lundi, 23 février 2015 15:04)

    des élus de la vallée font partie de l'APGL, maire de sarrance, maire d'etsaut, maire de Lees, pourquoi ne pas leur poser la question, bien que seulement suppléants , ils sauront peut-être vous informer ?

  • #20

    reserve parlementaire (lundi, 23 février 2015 16:49)

    Pour Aydius au diable les frais de maitrise d'ouvrage c'est Jean Lassalle qui offre. Bon prince Jeannot pour Aydius ! Depuis le temps qu'il touche sa réserve il n'aurait pas pu faire une déviation avec ?

  • #21

    question (lundi, 23 février 2015 17:49)

    Oui nouste Jean peut être généreux mais surtout pour ces amis. Mais la circonscription est grande, il ne faut pas oublier qu'il doit arroser aussi les basques. Ne pourrait-il pas faire réparer les engins de déneigement en panne sur le col du Somport. ?

  • #22

    simple constat (lundi, 23 février 2015 18:02)

    @ étonné : ne vous êtes pas rendu compte que les secrétaires de mairie n'étaient plus remplacées ? Vous êtes vous posé la question pourquoi ? et bien tout simplement que les communes n'ont pas envie de payer leurs secrétaires en congés et en plus, le service de la Maison des Communes qui leur envoie du personnel détaché ; double charge financière. Vous avez l'air d' être assez au courant essayez d'avoir les tarifs ? Par contre quand le personnel est en congés maladie, dans ce cas là, ils pourraient embaucher ; car comme vous le précisez, les gens sont compétents à la Maison des Communes, ils peuvent remplacer n'importe quelle secrétaire et assurer le travail qu'on leur demande.
    @ ancien élu : des gens compétents il y en a partout ! Et les professions libérales n'ont qu'une envie : faire bien leur travail. Peut-être n'aviez vous pas suffisamment de temps pour vous impliquer davantage dans votre statut d'élu. Dommage.

  • #23

    non-sens (lundi, 23 février 2015 22:03)

    Simple constat votre constat m'interpelle.
    Nos élus sont sous le charme de ces services, j'aimerai connaître le statut de ces agents ?
    Voilà le dessein de la réforme territoriale, nos élus se battent pour préserver leur mairie, ils sont de moins en moins disponibles de moins en moins concernés par la vie de leur commune, ils donnent de plus en plus de compétences à des syndicats extérieurs de tous genres qui font le travail à leur place ils signent sans se demander si prestations, projets et coûts sont justifiés et ils vont même jusqu'à signer et payer des doublons de prestations. Ils sont dépassés par le jargon technique de leurs interlocuteurs ils n'ont aucune objectivité sur les projets qu'on leur présente, ils sont incapables de présenter un dossier et un projet ils sont obligés encore de se faire assister par une personne qui va enfumer à son tour le conseil municipal qui ne comprenant rien va voter "pour" (pour ne pas avoir à justifier un vote contre, là encore ils manquent souvent d'argumentation, la seule argumentation pour un vote contre, c'est une opposition politique ou de personne).
    Nos élus sont des enfumeurs enfumés et ils ne se rendent pas compte qu'ils sont en train de creuser leur tombe, qu'ils travaillent contre eux, qu'ils travaillent pour la grande réforme qui dégraisse le mammouth par le bas et qui va les priver un jour de leur mairie. Nos Maires sont de bons moutons paumés au salon de l'agriculture, ils suivent le grand berger Lassalle qui toute sa carrière a creusé un sentier de contradictions économiques, environnementales et politiques.

  • #24

    reserve parlementaire (lundi, 23 février 2015)

    ils sont achetés ils ont toujours l'impression de faire de bonnes affaires avec les carottes subventions.
    Si nos Maires revenaient sur terre, à des projets plus raisonnables, plus aboutis et menés en concertation ils auraient les moyens et les capacités de gérer et comprendre leurs dossiers

  • #25

    contribuable (lundi, 23 février 2015 22:31)

    Vous tapez dur sur nos élus non sens et vous avez raison.Comment sinon avec un peu de lucidité et de compétence auraient ils validé le cout exorbitif de la maison de la santé et de la fondation nouqué.Chers contribuables ouvrez enfin les yeux sur les investissements de cette derniére et vous serez surpris.Ramenez le cout des 7 logements(+ de 750000euros)a un seul.C'est vrai monsieur le maire est généreux avec l'argent des autres.Et il ose se présenter aux départementales.

  • #26

    non-sens (lundi, 23 février 2015 22:59)

    La maison de santé répondait à un besoin et à une urgence pour rentrer dans un programme je crois. C'est un projet de la communauté qui s'autofinance à ce que j'ai pu lire. L'APGL a vu le projet en grand je suis d'accord mais j'ai entendu aussi que des professionnels de santé en auraient voulu plus encore ! Alors ?
    Jean Lassalle qui donne 30 000€ de sa réserve pour un restaurant à Aydius de 700 000€.
    Quand un village comme Aydius a 700 000€ à mettre dans un restaurant il peut se passer de la réserve à 30 000€. Il peut la donner au collège ou aux écoles ils vont savoir quoi en faire eux ! il peut acheter un minibus pour la vallée pour transporter enfants ou personnes âgées entre la haute et basse vallée! il y en a des choses à faire avec 30 000€ !
    L'APGL va pouvoir louer un appartement à la mairie de Bedous pour ses agents, ils vont voir comment on vit en vallée, nos moyens et nos besoins !

  • #27

    contribuable (lundi, 23 février 2015 23:05)

    pourquoi les agents de l APGL sont agés autonomes et en difficulté,ce sont les conditions pour avoir un logement.

  • #28

    c'est pire (mardi, 24 février 2015 12:19)

    Non-sens vous allez vous faire mal si vous lisez la presse, le restaurant d'Aydius plus d' 1 100 000€ HT RIEN que pour le BATIMENT.
    580 000€ d'auto financement HT aussi ? que sur le bâtiment ?
    Les frais d'études ? le mobilier n'est pas compris.
    La Sénatrice donne de la réserve aussi!
    C'est une honte, mais c'est une honte ! Ce sont des architectes publics qui réalisent çà ? A Aydius ???
    On trouve que la Maison de santé était un peu chère, modestement on se dit que l'on aurait été content avec moins aussi surtout si cela avait permis à d'autres de profiter de subventions comme nous.
    Et le Maire d'Aydius fait un multi service pour le même prix qu'un projet communautaire et de santé!
    Mais enfin vous parlez en ancien francs c'est pas possible ce ne sont pas des euro !
    je viens vider mon sac ici, un coup de colère mais vraiment il faut arrêter cette folie! pourquoi j'ai ce sentiment de honte quand je lis tout ça, c'est plus possible.

  • #29

    citoyen (mardi, 24 février 2015 20:32)

    Pourquoi venir vous occuper des finances de notre village? Y payez vous des taxes? N'y a t-il qu à bedous qu'on peut avoir de gros projets dont 2 payez par la CCVA? Notre village est en plein développement et laissez travailler nos élus dans la sérénité.

  • #30

    ah ! (mardi, 24 février 2015 20:45)

    On ne nous dit pas tout ?

  • #31

    citoyen (mardi, 24 février 2015 21:01)

    pourquoi nos élus diraient tout? si on leur demande peut etre.ah! si vous etes un peu perspicace allez fouiner sur tous les projets de la vallée et vous aurez des surprises et laissez aydius tranquille

  • #32

    ah ! (mardi, 24 février 2015 21:25)

    citoyen de Bedous ou d'Aydius le sujet n'est pas là ! Je ne suis pas perspicace et encore moins une fouine.
    Ah si pardon pourriez vous me dire combien de chambres l'hôtel d'Aydius va avoir ?
    On a plaisanté sur ça aujourd'hui au boulot
    Si c'est vrai que le Maire d'Aydius qui est chargé du développement touristique en vallée et les architectes de l'APGL dans leur rôle de conseil ont fait un hôtel à presque 2 millions d'euro et 6 chambres !
    Ce sont des champions !
    Le futur gérant n'est pas prêt d'amortir son système de sécurité incendie ! (blague de gérant d'ERP)

  • #33

    question (mardi, 24 février 2015 21:55)

    @citoyen ; les élus sont effectivement peu bavards, si on lit d'autres articles, ils auraient refusé des rendez-vous je crois ? Vous parlez de 2 projets à Bedous payés par la CCVA, par QUI ? savez-vous que pour la maison de santé, les communes de la vallée qui ONT ACCEPTE, ont mis la main à la poche, et là ce sont tous les contribuables qui sont concernés, vous êtes-vous posé la question d'où proviennent les subventions: c'est notre argent (vous compris). Nous payons tous pour les investissements où qu'ils soient ; en ce qui concerne les projets sur Bedous hormis celui de la Maison de Santé, je ne vois pas quel est le second ? mais pas grave. Je peux vous dire qu'à Bedous, il y a un regain de générosité : mise à disposition gratuite de terrains, pour parking, implantation de la maison de santé.....je plains les contribuables.

  • #34

    citoyen (mercredi, 25 février 2015 05:44)

    Je ne vais pas m'amuser à tout monter du doigt ci dessus,je pense que ce n'est pas le bon article.Par contre faites un article sur l'urbanisme en vallée d'aspe et là vous pourrez apprécier le pouvoir des maires et la complaisance(pour certains) des services de l'état à ce sujet.

  • #35

    John Mclondon (lundi, 30 mars 2015 05:49)

    BONNE JOURNÉE,

    AVEZ-VOUS BESOIN D'AFFAIRES PRÊT? Ou un prêt personnel? Vous avez l'intention d'emprunter PRÊT? Donc CONTACTER États-Unis MAINTENANT AVEC PLUS D'INFO. Ne HESITEZ PAS A votre candidature avec impatience MAINTENANT VIA E-MAIL (john_mclondoninvestment@hotmail.com)

    PRÊT FORMULAIRE DE DEMANDE:
    NOM ET PRÉNOM:
    MONTANT DU PRÊT:
    ADRESSE DE CONTACT:
    PAYS:
    NUMÉRO DE TÉLÉPHONE:
    Durée du prêt:
    Objet du prêt:

    Je attends votre répondent urgente.

  • #36

    Berry manda (dimanche, 15 novembre 2015 13:08)

    Bonjour Cher client, Vous avez besoin des prêts d'urgence pour rembourser la dette, démarrer une entreprise, acheter une voiture ou à la maison. Mon nom est M. Berry Manda, offre des prêts aux particuliers et aux personnes coopération avec un taux d'intérêt réduit de 3% une vie confortable pourrait être négocié. Mais l'approche de Noël fera baisser nos taux d'intérêt de 3% à 2%, il est incroyable, vraiment. Si vous êtes une personne sérieuse et que vous êtes intéressés par nos services dépêchez-vous et me contacter par mon e-mail: geepeeloanfirm@gmail.com Je attends votre réponse. Mr. Berry Manda.

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

178 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.