La loi NOTRe

 

NOTRe : Nouvelle Organisation Territoriale de la République

La loi NOTRe a été votée le 16 juillet 2015 et promulguée le 7 août dernier. Cette loi a pour effet notamment de définir les nouvelles régions métropolitaines (passage de 22 à 13) ainsi que les nouvelles compétences des collectivités territoriales (cela signifie que nous savons enfin pour quoi nous avons voté lors des dernières élections départementales).

 

Que va changer concrètement cette loi ?


Au niveau départemental :

A partir de février 2017, les départements pourront transférer aux régions la compétence des transports (services routiers et transports scolaires).

Les départements gardent la gestion des collèges, des routes et de l'action sociale.

Au niveau régional :

Les régions se voient confier l'économie et les grandes orientations stratégiques (aménagement du territoire, formation professionnelle, gestion des lycées et des transports)

 

La culture, les sports, le tourisme, l'éducation populaire et les langues régionales relèveront à la fois des régions et des départements.

 

Et au niveau communal et intercommunal, ça change quoi ?

Les intercommunalités seront renforcées (fusion) avec un minimum de 15000 habitants sauf pour les zones montagne qui pourront continuer de fonctionner avec un seuil minimal à 5000 habitants.

 

Depuis plus de 20 ans, les réformes de l'organisation territoriale visent toutes à renforcer les régions mais aussi et surtout les intercommunalités. La France n'ose pas réduire le nombre de communes de façon autoritaire, contrairement à l'Allemagne, la Belgique et le Danemark, et cherche des alternatives plus douces.

Les communes sont donc invitées sur la base du volontariat à fusionner entre elles (jusqu'en janvier 2016). Pour les y inciter, l'Etat ne baissera pas leurs dotations pendant 3 ans, contrairement aux autres qui verront les leurs baisser jusqu'en 2017.

La réforme des grandes régions n’entraînera pas d'économies, celles-ci seront faites sur les dotations attribuées aux communes.

Les communes seront de plus en plus étranglées financièrement, n'auront plus de marge de manœuvre et seront obligées de fusionner. Et demain, comme les cantons, elles seront amenées à disparaître.

Beaucoup d'élus en France s'inquiètent à juste titre du devenir des services publics de proximité, où en est la réflexion en vallée d'Aspe ? 

 

Sources : Legifrance et Association des Maires de France.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 55
  • #1

    brettes Hélène (samedi, 15 août 2015 08:27)

    Concernant les " économies" article très éclairant dans le canard enchaîné de la semaine dernière....
    Bonne lecture!

  • #2

    Laure (samedi, 15 août 2015 08:40)

    Bonjour Hélène, si tu as la possibilité de le scanner et de l'envoyer, ça m'intéresse !

  • #3

    Hélène brettes (samedi, 15 août 2015 09:12)

    Si tu peux attendre mon retour de vacances.....le 30 août!!!

  • #4

    Laure (samedi, 15 août 2015 18:38)

    Pas de pb, j'adore le canard réchauffé ! Bonnes vacances !!

  • #5

    J.C (samedi, 15 août 2015 20:47)

    J'ai pas lu le canard mais j'ai vu une émission qui parlait de ces communes nouvelles, des intercommunalités et des métropoles.
    Il y a des Maires qui choisissent de fusionner justement avant les autres pour anticiper l'obligation de le faire et pour garder leurs dotations pendant quelques temps, et plus les communes s'agrandissent plus il y a d'habitants et plus ils ont d'aides. Le principe est bien calculé pour pousser les Maires.
    Et ici la CCVA va fusionner avec quelle intercommunalité on le sait déjà ?

  • #6

    ? (samedi, 15 août 2015 21:13)

    La fusion de la CCVA est déjà en cours, avec la CCPO et barétous.

  • #7

    fusion (samedi, 15 août 2015 21:53)

    Ce n'est pas aussi sûr. Et si Barétous et Aspe se regroupaient ? Elles atteindraient alors plus de 5000 habitants ? Et pas obligées de raccrocher le wagon CCPO peut-être ? Les billes sont entre les mains des élus, à vos calculettes.

  • #8

    jojo (dimanche, 16 août 2015 13:25)

    La fusion est déjà actée et prendra effet au 1 janvier 2017.Aspe,Baretous et ccpo,vallée de Josbaig je ne suis pas sûr.
    Le site de la préfecture est explicite sur le sujet et le préfet avait pour mission de tout mettre en place.
    La présidente de la ccva et ses vice présidents savaient que le mandat serait de courte durée, ce qui rend amusant et croquignolesque les chicailleries et le battage de l'élection !
    Du cinéma à la Lassalle avec Camsuzou qui joue sur le portable pendant les réunions !

  • #9

    jojo (dimanche, 16 août 2015 13:30)

    sur le site de la préfecture allez sur :

    Accueil > Politiques publiques > Aménagement du territoire, construction, logement > Schéma Départemental de Coopération Intercommunale > SDCI : Document final

  • #10

    ? (dimanche, 16 août 2015 19:46)

    Le SDCI n'est pas encore en service, et la loi NOTRE, demande qu'il soit réétudié avant mars 2016 pour une application bien plus lointaine, pas avant fin 2017.

  • #11

    ?? (dimanche, 16 août 2015 22:31)

    à ? ,surement un ou une élue ,ce n'est pas tout à fait ça.

    le sdci est bien prévu par le préfet, dans le cas de la vallée d'Aspe, il pourra être revu avec l'abaissement des seuils de 5000 habitants en montagne mais devra être défini pour le 31 décembre 2015 et être mis en oeuvre un an plus tard soit effectivement au 1 janvier 2017.
    C'est le schéma de mutualisation des services qui devra être défini pour mars 2016.
    voici un résumé de la loi Notre si rapportant:

    Intercommunalité

    Seuil assoupli
    Les députés ont rétabli le seuil de 20 000 habitants pour la création des EPCI (supprimé par le Sénat) mais en prévoyant plusieurs dérogations en fonction des situations géographiques et démographiques, notamment en zone de montagne. Il y aura plusieurs situations possibles :

    En montagne, dans les îles et dans les « espaces de faible densité » (moins de 30,7 habitants par km²), les intercommunalités pourront garder un seuil minimal de 5 000 habitants.
    Dans les territoires « ayant une densité démographique inférieure à 51,3 habitants par km2 au sein des départements ayant une densité démographique inférieure à 102,6 habitants par km2, « le seuil minimal sera « pondéré en fonction de la densité démographique départementale ».
    Le seuil de population pourra être adapté si l’EPCI à fiscalité propre « regroupe 50 communes membres ou plus » afin d’éviter la constitution d’EPCI de taille « XXL » difficilement gouvernable. Le seuil de 20 000 habitants ne s’appliquerait que dans les espaces les plus peuplés.
    Les intercommunalités qui ont fusionné récemment bénéficieront d’« un délai de repos » avant de s’adapter au nouveau seuil. Le gouvernement avait accepté initialement que les intercommunalités dont la population est supérieure à 15 000 habitants et issues d’une fusion intervenue entre le 1er janvier 2012 et la future promulgation de la loi (été 2015) puissent aussi bénéficier d’une dérogation au seuil minimal de 20 000 habitants. Mais les députés ont voté un autre amendement du rapporteur, Olivier Dussopt, qui élargit cette dérogation aux intercommunalités de moins de 15 000 habitants récemment fusionnées.

    Dans ces intercommunalités, « les élus n’ont pas encore achevé de définir un projet de territoire et de stabiliser leur fonctionnement. La perspective d’une nouvelle fusion peut démobiliser des équipes intercommunales à peine constituées », a expliqué Olivier Dussopt.

    Sur 2 135 intercommunalités, 600 pourraient être concernés par cet amendement selon la ministre de la Décentralisation. Si on y ajoute les 500 ayant déjà plus de 20 000 habitants, et les dérogations pour les zones peu peuplées, les fusions d’EPCI vont être moins nombreuses que l’espérait le gouvernement. « On ne fait pas une grande révolution territoriale. Certains vont sans doute le regretter », a admis Marylise Lebranchu.

    Schémas de mutualisation repoussés à 2016
    Les schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI) devront être arrêtés d’ici au 31 décembre 2015 pour une mise en œuvre des nouveaux périmètres un an après au plus tard.

    Les députés ont repoussé à mars 2016 l’échéance de l’élaboration des schémas de mutualisation des services, qui devaient initialement être préparés avant fin 2015. Ils ont instauré de nouvelles possibilités pour la création de services communs et facilité les mutualisations de services entre communes et entre communautés, via la conclusion de « conventions de coopération ».

  • #12

    ?? (dimanche, 16 août 2015 23:00)

    En clair ,tout doit être bouclé au 31 décembre 2016 pour application au 1 janvier 2017 .
    il nous faudra être vigilants sur la compétence de l'eau ,en effet le souhait est que cela soit géré par la grande intercommunalité.
    La tentation sera grande de déléguer ce service aux privés style suez ou autre.Ils se feront des bénéfices sur notre bien propre et les tarifs augmenteront car les actionnaires sont gloutons !
    cette gestion doit restée publique pour la maitrise des coûts,on ne doit pas spéculer sur un bien aussi essentiel que l'eau !
    On ne devrait d'ailleurs pas spéculer sur aucun des besoins élémentaires à la vie ! eau,nourriture,soins,éducation, etc...
    vive Nouvelle Donne !!!

  • #13

    M.N (lundi, 17 août 2015 09:36)

    La compétence de l'eau est votée, elle devient obligatoire pour les intercos.
    Mais il faut que la gestion de l'eau reste publique vous avez raison.

  • #14

    BMF (lundi, 17 août 2015 13:36)

    En ce qui concerne la gestion de l'eau, espérons que nos maires seront aussi avisés et ne céderont pas aux tentations du privé. Pour avoir entendu ça et là des élus en discuter, c'est pas gagné.

  • #15

    fusion (lundi, 17 août 2015 19:42)

    Mais s'ils se raccrochent à la CCPO, ce sera une gestion privée à coup sûr. Et alors là attention à la facture, doublée, triplée ? Certains administrés vont tousser, dans beaucoup de communes.

  • #16

    zizou (mardi, 18 août 2015 00:07)

    Moins de gaspillage, en espérant que la fusion fera faire des économies, nous vivons au-dessus de nos moyens, et je verrais bien dans la vallée une seule commune dans le vallon, de 15 a 20 conseillers, une mairie, 2 secrétaires avec des horaires efficaces, etc....etc....

  • #17

    RIBERY (mardi, 18 août 2015 09:15)

    C'est ça Zizou un peu moins de fonctionnaires et un peu plus de footballeurs, faisons des économies ! Vivons modestement !

  • #18

    Raymond champion du lancer d'espadrilles (mardi, 18 août 2015 10:17)

    Votre théorie Zizou passe par la simplification de l'administration Française, mais tant qu'il faudra des places confortables de cadres il faudra de petits fonctionnaires à l’exécution des taches car ce n'est ni les cadres parachutés ni vos conseillers qui vont mettre en application sur le terrain les lois de plus en plus contraignantes de l’État Français.
    Ou alors votre vision se tourne davantage vers la privatisation des services administratifs, vous avez peut-être un modèle Européen qui vous inspire ? nous vous écoutons!

  • #19

    zizou (mardi, 18 août 2015 16:05)

    Quand je n'ai plus les moyens je fais des économies, c'est logique, mais la voie du gouvernement et des élus, n'est pas la même. Sous couvert de service public, ils multiplient les effectifs, le privé n'est pas le diable Raymond. On parle toujours des petits fonctionnaires mais jamais des petits employés et ouvriers alors oui, faisons des économies et repensons le système. Malheureusement les ouvriers et employés du privé ne sont pas tous très heureux, la moyenne des salaires n'est pas le salaire de nos footballeurs, mais très souvent en dessous du SMIC. Pour la privatisation pourquoi pas avec des règles bien définies, pas de dérives.
    Regardez les médecins dans la vallée, privés ou public?

  • #20

    lancer de claquettes un peu plus au nord (mardi, 18 août 2015 16:24)

    Raymond, vous écrivez privatisation des services administratifs mais j'entends dans votre commentaire tous les services de l'administration.
    Et je pense que Zizou comme beaucoup de Français abasourdis par le grand fracas et tapage médiatique de TF1 et France2 pensent que les économies de l’État doivent se faire sur les petites mains de la fonction publique.
    Mais finalement j'en arrive à me dire qu'ils ont raison, creusons davantage les inégalités, anéantissons tous les services publics, augmentons la pression fiscale pour construire les nouveaux hôtels de Régions toujours plus grands toujours plus beaux, continuons à entretenir le train de vie de nos hauts fonctionnaires de l’État que l'on puisse donner l'illusion "d'être" dans la politique étrangère, continuons continuons ....c'est peut être le seul moyen de réveiller le peuple Français qu'il sorte lui aussi de l'illusion que lui offre son poste de télévision et son crédit à la consommation et enfin qu'il se décide à secouer l'arbre pour faire tomber les fruits pourris !

  • #21

    pantoufles (mardi, 18 août 2015 16:53)

    J'ai fait toute ma carrière dans le privé Zizou et en usine, on a souvent plaisanté des fonctionnaires mais toujours sur leur condition de travail et jamais de leurs salaires!
    Cette manœuvre politique est bien rodée c'est la même quand l'usine ferme pour délocalisation on divise les petits pour mieux les virer !
    Vous pensez vraiment à l'heure actuelle que l'Etat doit faire des économies sur les embauches ou sur le train de vie des patrons et des "actionnaires".
    Claquette a raison il faut arrêter de croire ce qu'on raconte aux infos.
    Les médecins dans la vallée ? vous pensez pas que c'est une honte aujourd'hui d'augmenter les mutuelles et réduire les remboursements de la sécu alors que nos médecins boudent leur travail et que les autres en cherche et que pour les motiver on construit des maisons médicale à coup de millions d'Euro ?
    Vous voyez bien Zizou que quelque chose va mal quand même !

  • #22

    agent territorial (mardi, 18 août 2015 18:18)

    Pas de problème les agents territoriaux ont tout à gagner.
    J'embaucherai à Oloron ou Pau je quitterai la Vallée, je ferai mes 35h mieux payées sans être critiqué par les villageois j'aurai un meilleur équipement et moins de boulot qu'une entreprise privée fera à ma place et je viendrai le week-end avec mon casse croûte déjà préparé chez leclerc ramasser les champignons.
    Si l'essence n'augmente pas je viendrai voir mes parents de temps en temps sinon ils iront en maison de retraite pour bénéficier de services à la personne plafonnés.
    Et mes gamins ils iront bosser ou ils peuvent à l'étranger ou ils ont tout privatisé et ou il y a de l'emploi soit disant !

  • #23

    zizou (mardi, 18 août 2015 18:45)

    #agent territorial, moi je fais pareil, je suis dans le privé et j'ai tout à gagner; si je n'ai plus de boulot, Oloron ou à Pau ou plus loin, je pourrais peut-être faire enfin mes 35 heures, sans être critiqué; je prendrais enfin ma retraite à 58 ans pour aller moi aussi aux champignons, je continuerai quand même d'acheter mon pain à la boulangerie et mon jambon chez le charcutier, pour faire travailler les "privés qui gagnent bien et s'en mettent plein les poches, travaillent 70 heures et prennent la retraite à 65 ans s'ils le peuvent", mes parents iront en maison de retraite privée et subventionnée, et mes gamins je l'espère iront dans la fonction publique.
    Vous voyez les raisonnements se tordent, s'emmêlent et qui en profite?

  • #24

    casteret (mardi, 18 août 2015 19:01)

    Malgré quelque démesure -mais, n'est-il pas normal de se lâcher un peu pendant les vacances-, la tonalité de plusieurs interventions cible bien la réalité du système politico-administratif de notre cher et vieux pays!
    Quelles alternatives?
    Le bulletin de vote?
    Un engagement personnel et solidaire au sein d'une vaste et déterminée réaction populaire?
    La critique ne suffit pas hélas! à bouleverser les lignes.
    Qu'elle s'exprime est une première prise de conscience.
    Ce n'est pas rien, mais, elle ne constitue qu'une étape...la plus aisée en somme.
    Il faut dépasser ce stade...un peu de courage, citoyens!!!

  • #25

    celui qui pisse le plus loin ! (mardi, 18 août 2015 19:10)

    C'est le concours de celui qui pisse le plus loin ici ! Vous êtes en phase au moins à qui ca profite ! Mais dites moi Zizou la retraite a 65 ans c'est sur vous n êtes pas footballeur mais 70 heures vous n êtes patron au moins ! D une PME en plus ! C'est le gouvernement le champion il a bien divisé les travailleurs ! Par contre aujourd'hui une mère de famille dans le public ou le privé il y a longtemps qu elle n'a plus les moyens de faire ses courses au charcutier du coin ! Que ses gamins bossent dans le prive ou le public c'est pas grave pour elle si elle avait l assurance qu'il bosse un jour et qu elle ne perde pas, elle, son boulot jusque là!

  • #26

    zizou (mardi, 18 août 2015 19:23)

    Pour le jambon, c'était pour faire plaisir au charcutier, par rapport à Leclerc, mais si vous préférez le système des exploiteurs, tenez regardez ce qui se passe avec nos chers cochons, alors pas de morale.
    Et oui retraite à 65 ans et 70 heures, et alors?

  • #27

    celui qui pisse le plus loin (mardi, 18 août 2015 19:47)

    Rien Zizou, je dis juste que notre cher gouvernement à lire vos commentaires à divisé les travailleurs !
    Des cadeaux par ci des critiques par là.... il a divisé ses pions pour mieux régner !
    Tout travail mérite salaire et repos voilà la base d'une démocratie saine !
    Que chacun puisse faire son travail dans le respect peu importe le job peu importe l'ambition !
    l'Etat est un mauvais patron qui ne sait pas gérer sa boite et ses salariés sont démotivés, ils sont fatigués de faire appliquer des lois déshumanisées, de se faire insulter !
    l'Etat est un mauvais gestionnaire il a oublié la noblesse du produit terroir du "Made in France", il a bafoué tous les ouvriers de France en cédant à la mondialisation.
    L'Etat est tout ce que l'on veut sauf un con il sait faire ce qu'il faut pour ne pas tomber!

  • #28

    Lancer de Bérets (mardi, 18 août 2015 20:21)

    Soyez courageux, votez bien qu'il disait Casteret !
    Tu m'en diras tant toi !
    La prise de conscience il va falloir que tu y viennes sans te cacher derrière tes proses démago.
    Réduire les dépenses publiques par le bas et sur le dos du peuple c'est comme le code de la bombe nucléaire de gauche comme de droite ils se passent le dossier depuis 30 ans !
    Casteret, toi comme moi on doit reconnaître qu'on a eu plus de chance que de courage dans notre vie !
    Tu crois en quoi toi aujourd'hui ?
    Au père Noël à l'Elysée , à la crise Grecque, à la révolution, à la guerre...
    De quel courage viens tu nous parler ?

  • #29

    cri du cochon (mardi, 18 août 2015 20:53)

    Comment s'y retrouver?L'état veut faire des économies et les collectivités ne pensent qu'à dépenser mais avec l'argent de l'état.Nos élus se soucient du manque de dotations mais moins de ce que vont devenir nos communes et leurs agents.Jai beau lire et relire le bulletin municipal de bedous pas une seule ligne sur le sujet.Désintéressement? Ignorance? Quoi qu'il en soit pas brillant c'est sûr.Comment ne pas réagir à cela si ce n'est cautionner cette nouvelle loi.Ils vont nous saigner si personne ne réagit

  • #30

    ? (mardi, 18 août 2015 21:42)

    Cette loi, elle a le mérite de faire réfléchir. Mais malheureusement elle ne changera pas grand chose.

  • #31

    fusion (mercredi, 19 août 2015 08:44)

    Attention ! j'ai croisé hier une voiture de la Lyonnaise des Eaux ! Elle prospecte déjà ? avant le lancement des marchés ? Qu 'on ne me dise pas que les élus ne sont pas au courant. Ils ont peur de quoi ? Ils ont tous pouvoirs. Ils n'ont même plus à passer devant leurs conseils municipaux. Un peu de courage dit Casteret, les politiques sont les mêmes, la même politique, en bas comme en haut ; en vallée d'Aspe tout se privatise déjà. (ici, le fauchage des périmètres des sources, là, soi-disant pour gagner un mois de salaire d'agent communal, les particuliers doivent faire leur relevé de consommation d'eau, et tout à l'avenant, et ce que l'on ne sait pas). Je soutiens les agents territoriaux, mais qu'ils ne viennent pas pleurer. Il est certain qu'on y va tout droit à la privatisation. Ce ne seront pas forcément les privés valléens qui assureront le travail. Alors la vallée ! Je crois pas beaucoup à son développement et à son renouveau.

  • #32

    casteret (mercredi, 19 août 2015 09:31)

    Le tutoiement est-il d'usage dans ce forum?
    A priori, je l'ignore, tout en constant son emploi régulier par plusieurs intervenants en réponse à tel ou tel point de vue.
    Se connaissent-ils? Qui l'affirmerait, hormis les initiés à l'harmonie villageoise,
    La suite, somme toute apaisée, à ma modeste contribution au débat, par "le lancer de bérets" s'inscrirait-elle dans une quelconque relation, actuelle ou passée?
    Lui seul le sait.
    Mais, au fait, que sait-il des autres? De leur existence, de leur parcours, de leurs problèmes, de leurs engagements?
    Serait-il un peu gêné aux entournures au regard de sa propre réalité?
    Le courage ne saurait être un vain mot utilisé à tout va.
    Le courage, c'est aussi afficher clairement au grand jour identité et convictions.
    Oui, "le lanceur", au grand jour et ne pas se dissimuler tristement derrière un quelconque pseudo destiné à noyer le poisson (le poison?).
    Oui, "le lanceur", un peu de courage (le mot est prononcé) que diable! pour que la vallée ne devienne pas le mur des lamentations...

  • #33

    Pseudo de conviction (mercredi, 19 août 2015 10:51)

    Castéret, vous avez raison le vouvoiement est d'usage dans la vallée entre voisin!
    Je n'ai pas envie de débattre généalogie ni courage avec vous!
    Ma réalité contrairement à la votre, vu vos commentaires condescendants, n'est ni pire ni plus brillante que l'ensemble des Français de ma génération.
    Vous venez parler de conviction et de courage ici sous votre nom ? L'usage d'un pseudo aurait été approprié car votre nom associé à des convictions politiques vous font perdre en crédibilité justement.
    Entre discours identitaire et conviction socialiste vous pensez quoi de cette réforme UMPISTE ?
    Votre courage politique va vous emmenez à voter quoi aux prochaines élections ?
    Quelle leçon voulez vous nous donner ?
    Personne ne se lamente en vallée, on avance comme tous les Français sans avoir le choix de pouvoir décider finalement, comme le souligne "cri du cochon", nos élus ne savent même pas en quoi consiste cette réforme, jusqu’où elle doit aller ni comment. Nos Députés votent des lois, des réformes, des textes, des articles, des amendements .....c'est incompréhensible pour la majeur partie d'entre nous et à en lire les commentaires de notre Député nous ne sommes pas les seuls à ne pas tout comprendre !
    Vous voulez envoyer les Français aux urnes ? mais pourquoi Casteret ?
    On nous explique que les fonctionnaires coutent chers, on rêve de quoi aujourd'hui d'écoles privées, de cliniques privées, de péages sur les routes déjà payées par nos impôts ...combien d'emplois précaires dans la fonction publique et combien de cadres aux salaires de ministres avec des avantages en nature dans la fonction publique ? Combien coûte aux Français les portiques à camions engagés sous la présidence Sarko, terminés sous la présidence Hollande pour finalement être abandonnés et démontés, combien coute la réforme des Départements engagée sous Sarko que Hollande a continué pour ne rien changer au final, toujours les départements toujours les mêmes compétences mais juste le nom qui passe de conseil général à conseil départemental, c'était pour quoi pour justifier le salaire de toutes nos têtes pensantes qui foutent rien ou des conneries à longueur de temps ? C'était pour relancer le marché de l'enseigne avec toutes les façades des bâtiments du conseil général à changer ? On a tant d'argent que ça à gaspiller en France et on va s'en prendre aux profs, aux infirmières, aux guichetiers de la territoriale et aux employés des routes ?
    Le courage citoyen, Casteret, ça veut dire quoi pour vous ?
    Dites moi car je vois bien que je m'agace devant tout ça!


  • #34

    casteret (mercredi, 19 août 2015 11:09)

    On peut être d'accord sur l'essentiel du catalogue.
    Mais pour changer, pour faire évoluer les situations, que fait-on?
    Se lamenter, oui...se limiter aux lamentations!
    Rechercher la performance dans la critique...la pôle position?
    Et après? Affiner les critiques pour alimenter la chronique?
    Et après?

  • #35

    pseudo de conviction (mercredi, 19 août 2015 11:19)

    La critique c'est un bon début, c'est faire l'effort de regarder ce qui va et ce qui ne va pas, le simple fait de se poser des questions est une bonne chose pour avancer.
    La politique actuelle n'offre pas beaucoup d'alternatives et beaucoup de Français se détournent des urnes.
    C'est une défaite et un gâchis pour tous ceux qui croient en notre République et Démocratie.

  • #36

    zouzi (mercredi, 19 août 2015 11:25)

    Je vous suis #pseudo, mais pourquoi quand on dit qu'il faut faire des économies, vous parlez aussitôt d'infirmières, de profs, et des guichetiers? C'est facile, et le privé c'est tous des nantis! Moi je vais vous parlez des autres, Conseils régionaux, Impôts, divers établissements publics qui se créent à chaque fois qu'il y a un problème et qui une fois le problème réglé se pérennisent ( exp ACNUSA) - ADEME - CIDD - DIREN - DREAL - DRIRE - Tous les Grenelles et leurs groupes de travail (au moins 7) IFRECOR - IFEN (encore environnemental) et le Ministère de l'écologie - SNDD (développement durable), et là je ne parle que de l'environnement.... CEREMA qui regroupe le CETE, le CERTU, le CETMEF, le SETRA, etc, etc.......C'est impressionnant l'argent gaspillé, et les sujets traités équivalents dans plusieurs établissements publics. A chaque fois qu'une loi est votée, plusieurs groupes de travail voient le jour et ne sont jamais supprimés. Et tout le monde participe à cette gabegie, petits fonctionnaires, ouvriers, employés; sous le couvert du sacro-saint service public, nous avalons des couleuvres. J'ai d'autres exemples.................

  • #37

    pseudo de conviction (mercredi, 19 août 2015 11:53)

    Ah mais Zouzi vous prêché un convaincu !
    Nous avons un gros problème en France ! Et quand on dit que le nombre de fonctionnaires augmentent alors qu'ils ne sont pas remplacés ? Comment expliquer ça ?
    Mais voyons qui sont tous ces nouveaux fonctionnaires ? Que font-ils concrètement?
    Le millefeuille administratif ne serait-il pas là plutôt ?
    Le privé des nantis ? loin de moi cette idée croyez moi, je ne fais pas la différence entre deux personnes qui travaillent et comme beaucoup de petits fonctionnaires car nos statuts nous le permettent et sans risque de sanction. Je sors dans la rue pour manifester à coté du privé plus souvent qu'à coté du public !
    Je parle des ces agents publics qui sont directement au service de la population et en contact avec eux. Ceux qui ramassent pour tous les autres qui sont derrière eux à les mépriser à les manipuler et leur donner des ordres de missions de moins en moins au service du public, de la population !

  • #38

    casteret (mercredi, 19 août 2015 11:54)

    On est d'accord sur ce que le général qualifiait de "comités Théodule"...
    Qui se sont multipliés sous la 5ème république, plus que de raison, plus que de besoin!
    Pourquoi ne pas citer aussi la kyrielle d'organismes en vigueur dans le domaine de l'agriculture, de l'entreprise, de la santé, etc...
    Objectivement, reconnaissons au 1er ministre Jean-Marc Ayrault d'avoir en son temps entrepris la remise en question de foultitudes de structures, de commissions, de comités, etc...
    Ce qui n'empêchera pas l'apparition en même temps de nouveaux...
    Serait-il condescendant ou démagogique de se garder de trop d'attaques envers le service public territorial ou national. Leur privatisation se traduirait par moins de couverture des secteurs reculés, moins de qualité pour l'utilisateur et un profit de plus en plus conséquent pour les nouveaux opérateurs.
    Pour mémoire, actuellement : le gaz, l'électricité, le téléphone, les autoroutes, etc...

  • #39

    pseudo de conviction (mercredi, 19 août 2015 11:59)

    "Leur privatisation se traduirait par moins de couverture des secteurs reculés, moins de qualité pour l'utilisateur et un profit de plus en plus conséquent pour les nouveaux opérateurs."
    Nous sommes d'accord Casteret !
    Bonne journée à tous

  • #40

    Parents (mercredi, 19 août 2015 12:07)

    Et la réforme des Temps Périscolaires elle coute combien aux parents et aux collectivités ? Elle amène quoi comme avantage j'ai pas encore compris moi!

  • #41

    SUEZ ENVIRONNEMENT (mercredi, 19 août 2015 18:34)

    @fusion, la Lyonnaise des Eaux (suez) ne circule pas pour rien, ce n'est pas à fonds perdu non!
    Le ministère de l'écologie, le SPANC, service PUBLIC de l'assainissement non collectif, cherchait quelqu'un pour faire les contrôles à sa place.
    La porte était ouverte suez est rentré dans la vallée, vivement qu'il s'occupe des stations d'épurations communales et puis qu'il s'occupe de la distribution de l'eau qui leur sera confiée prochainement avec les grandes intercommunalités !
    On est plus très loin des films fantastiques où l'eau et l'air seront un luxe !
    Ou alors il y a assez de gaz de schiste sous le pouey d'accous pour répondre aux nouvelles normes environnementales et écologiques de la RT2020 du bâtiment, une chaudière à condensation pour chauffer tout le vallon et climatiser la haute vallée ?
    Enfin...Suez n'est pas là pour rien non.....

  • #42

    euros (mercredi, 19 août 2015 19:02)

    @SUEZ vous allez donner des idées au conseil municipal d'accous.Comme disait JOUBERT en son temps quand on a pas de pétrole on a des idées.Bingo manquait plus que le gaz de schiste pour faire parler dans les chaudières.C'est vrai on commençait à s(ennuyer.La coco et les communes sont en hibernation par manque de dotations.Commençons les forages et venons à leur aide.Des sous,des sous....

  • #43

    Hélène brettes (mercredi, 19 août 2015 21:20)

    @ parents: elle leur apprend à coller des nouilles et des lentilles, pour caricaturer au lieu de se recentrer sur les fondamentaux que sont: lire, écrire, compter.Il y a 40 ans les élèves de CP avaient 15 heures hebdomadaires de français contre 9 en 2006. Aujourd'hui 1 élève de 3 ème aura reçu dans son parcours scolaire 900h de français en moins que ses parents.

  • #44

    parents (mercredi, 19 août 2015 21:27)

    Merci Helene votre réponse est claire! Cette réforme ne servira pas aux gamins !

  • #45

    ? (mercredi, 19 août 2015 22:54)

    enfin un enseignant réaliste et plein de bon sens, dommage qu'ils ne soient pas tous pareils et que pour pallier le manque d'heures de cours perdues, ils ne fassent pas l'impasse sur les activités manuelles qu'eux mêmes font faire à leurs élèves et qui font double emploi avec les activités périscolaires. Personne ne le leur reprochererait, bien au contraire.

  • #46

    DROIT HUMAIN (jeudi, 20 août 2015 09:35)

    @suez, la porte était ouverte comme vous dites...
    C'est plus facile de laisser rentrer ces gens là que des réfugiés.
    Ce qui me console humainement, un espoir pour l'avenir, je me dis que quand nous aurons confié toutes nos ressources naturelles à des spéculateurs, quand l'eau et l'air seront des biens précieux réservés à quelques uns, nous pourrons alors ouvrir les yeux sur ça:

    Alors que l’accès à l’eau potable est un droit humain depuis 2010 et que de nombreux progrès ont été notés ces quinze dernières années, aujourd’hui encore, 3,5 milliards d’êtres humains boivent chaque jour de l'eau dangereuse pour leur santé. 2,6 milliards manquent toujours d’un assainissement adéquat. 2,6 millions de personnes, dont 1,8 million d’enfants de moins de 15 ans, meurent chaque année de maladies liées à l’eau et à un environnement insalubre. 76 % des femmes et des enfants dans les pays en développement passent 140 millions d’heures chaque jour à chercher de l’eau. 272 millions de journées d’école sont manquées à cause du manque de toilettes.
    Des chiffres qui traduisent combien l’accès à l’eau et à l’assainissement constituent une urgence humanitaire, mais aussi un levier de développement.

  • #47

    question (jeudi, 20 août 2015 12:39)

    Bien vu le petit rappel @droit humain ca fait toujours du bien! Une question sur l eau et les fonctionnaires....si l État donne la protection à des spéculateurs la protection et la gestion de nos ressources vitales pourquoi va t il embaucher des milliers de fonctionnaires pour la lutte contre le terrorisme? A quand une protection civile privée cathare ou FN par exemple? Ma mère me coute cher en fonctionnement je vais la donner à un négrier..... Je vous choque vous avez raison on parle de ma mère et puis elle a sa retraite pour s entretenir mais l État a mes impôts pour s occuper de mes ressources naturelles et vitales ? De toutes façons SUEZ n est pas un esclavagiste c'est un groupe clean qui fait du commerce et de la spéculation sur les hommes c'est tout!

  • #48

    oui mais quand même! (jeudi, 20 août 2015 17:48)

    @question c'est de l'humour noir ?
    J'ai bien compris je crois votre message et il m'amène à une question.
    En effet l'Etat doit se porter garant des droits fondamentaux dont l’accès à l'eau potable fait partie, cela dit comme pour le reste il n'est pas précisé dans le texte à quel prix !
    Mais dernièrement l’accès à internet est rentré aussi dans les droits fondamentaux de l'homme ?
    Nous connaissons tous les arguments mais je me demande si quelque part l'homme n'a pas perdu la notion de besoin et la notion de confort quand même !
    Nous savons à qui va profiter le plus la couverture de réseaux nationale ?
    Nous savons que l'industrialisation et la mondialisation sont les principales et plus vieilles causes de la désertification rurale et nous voulons tous d'un clic de souris faire nos courses au Japon quand même ?
    Le moment est peut être venu de définir ce qui est vital pour l'homme et ce qui ne l'est pas. Ce que nous demandons à l'Etat de faire avec nos impôts ?
    Nous reprochons à SUEZ de spéculer mais que faisons nous en vivant sur l'argent que nous n'avons pas ?
    Est-ce à une commune de construire des appartements, des hôtels, des restaurants, des cabanes....ou doit elle assurer une proximité de soins, d'éducation, permettre à ses administrés de pouvoir satisfaire à leurs obligations administratives et un service d'eau potable d'assainissement et de collecte des ordures ménagères?
    Et s'il reste encore de l'argent et bien tant mieux les administrés trouveront d'autres priorités en fonction de leurs besoins ?


  • #49

    BLAGUE DU MAIRE (samedi, 22 août 2015 10:33)

    Pour le moment votre Maire de Bedous est occupé à faire la campagne Régionale de son ami M.Rousset.
    Hier sur la radio M.Bellegarde expliquait qu'il y avait des retombées économiques extraordinaires sur la vallée avec les ouvriers du chemin de fer, qu'il ne pouvait pas citer tous les noms des restaurateurs et des hôteliers qui étaient surbookés !
    Et pour cause il ne peut pas les citer !!!
    Le Mayabor a pris des congés quelques jours et Michel ne fait même plus les menus ouvriers le midi tellement il y a du monde !
    En haute vallée aucune mais aucune retombée économique ? Voyons il nous reste quoi Le Permayou et Sarrance peut être ?
    C'est mieux oui qu'il ne cite personne on pourrait se fâcher M.Bellegarde !
    Le blog ne pourrait pas faire une enquête sur le sujet sur les ouvriers qui vivent à coté des pompiers ? sortir un papier pour le Maire de Bedous avant qu'il ne parle à la radio et même s'il doit défendre le projet régionale et non valléen de son ami !

  • #50

    moi (samedi, 22 août 2015 11:41)

    Ne pas avoir la carte du ps et faire campagne pour, un coup front de gauche avec à l'occasion une dose de modem.Allons ,que le maire s'affiche une bonne fois pour toutes.Qu'il nous fasse cette réunion publique afin de nous éclairer sur les finances sera plus utile que d'être tout le temps en représentation ou en campagne.Qu'il nous dise l'impact qu'aura la loi notre sur nos budgets.Un peu de courage.

  • #51

    HONTE (samedi, 22 août 2015 14:10)

    Pourquoi Monsieur Bellegarde sait lire un budget maintenant ? et son ami Monsieur Rousset c'est avec les pourcentages qu'il a du mal !
    Mais quand même en lisant la republique des Pyrénées, une phrase de "morpion" relatée par le journaliste....
    Ils se foutent ouvertement et publiquement des déviations de la vallée, ils vont construire un ouvrage "d'art" pour passer sous la voie et plaisante sur les déviations de nos villages sinistrés par la RN !
    Incroyable d'insolence ! quelle indécence !
    Bon et alors un article sur Monsieur Rousset en vacances ....
    A part les Palois qui vont venir en masse le week end que va t'on mettre sur ce joli train économiquement écologique un peu plus de produits chimiques, c'est vrai que les trains n'ont jamais de problème !
    Merci la région une fois de plus vous ne vous êtes pas trompée vous avez trouvé les lardons de la farce !
    Bravo à la clique d'Aspois qui ont lutté contre le tunnel et lutte pour ce train !
    Bravo les socialos, les FDG et les verts c'est du bon boulot !

  • #52

    HONTE (samedi, 22 août 2015 14:32)

    Pardon j'oubliais l'essentiel, les économies de la France....
    Le marché international évidement ........
    Pas la peine de vous en faire avec la réforme et les nouvelles communes, Officiellement en haut lieu on considère déjà la vallée d'aspe comme une vallée morte (oui officiellement) comme d'autres villages français condamnés au nom du progrès et de l'économie.
    Ils ont raison aucune résistance dans notre vallée on laisse tout passer.
    Ils vous font croire que la vallée va se construire devenir une "métropole" avec de l'activité, des commerces.... comment voulez vous ? Rien n'est constructible dans cette vallée tous les terrains sont en zone rouge !
    Il n'y a que pour un couloir à camions et un autre à trains que cette zone n'est pas rouge ?
    Ils vous font croire que la vallée deviendra touristique .....comment voulez vous ?
    Avec un train qui s’arrête dans trois villages de la vallée pas plus ?
    Avec un train de marchandises et produits chimiques et quoi d'autre ? qu'est il prévu pour attirer du monde et comment et où et avec quels moyens ?
    Pourtant il ne fallait pas grand chose à notre vallée, il aurait suffit de la préserver et ne pas la polluer mais c'est trop demander à des politiques qui se sentent mousser dans des projets où ils se font manipuler !

  • #53

    ouh la honte (samedi, 22 août 2015 16:58)

    à @ honte , un peu de cohérence et de mémoire , c'est quand même Lassalle (et ses copains ,les hommes d'honneur !!!) qui est Modem et de droite qui a tué cette vallée et avec son tunnel et son corridor à camions.. Qui veut avoir les nuisances de la ville sans avoir les avantages de la campagne ? Super sympa d'habiter Eygun ou Urdos avec les camions au ras des moustaches , si le café est bon ,il ne sera pas surprenant que quelque camion s'invite dans la cuisine d'un de ces villages !

  • #54

    toto (samedi, 22 août 2015 17:07)

    Pour l'eau ,pas de blablas ,des résultats ,je propose que nous montions un comité citoyen de vigilance !
    on se retrouve tous ceux qui le souhaitent un soir et on se repartit les tâches ,contrôle et lobbying !
    Puisque la compétence de l'eau va être maintenant à la ccva ,il faut faire verrouiller en service public de façon que s'il y a fusion en 2017 avec la ccpo, cela fasse partie des clauses non modifiables.
    En daban Aspes ,l'aiguo qué nousto !

  • #55

    ouioui la honte ! (samedi, 22 août 2015 17:55)

    A toto mais pourquoi pas oui, on aura le mérite d avoir essayé! A ouh la honte c'est bien ce que reproche la honte et pour avoir lu l article de la république je suis d accord les socialistes ont un humour indécent et Rousset qui répond que la route n est pas de sa compétence et c'est à cause de ce titre de président de region qu il n a jamais rien fait pour la vallée contre cette route et pour les déviations aussi. Oui nous les socialistes fdg et verts nous n avons plus rien à envier à Lassalle en terme de dépenses publiques et nuisances écologiques pour notre vallée! Vous avez la mémoire courte quels étaient les arguments de Lassalle ? Les mêmes que Rousset et Bellegarde! Les mêmes! Exactement! Alors .... Permettez nous de douter ! Par contre toujours aucun projet touristique toujours des études et encore des études .... Il n'y a que les infrastructures nuisibles et qui mènent à l international qui sont acceptées à l unanimité dans cette vallée le reste modem et gauche on bataille on pinaille politique.....et les projets restent dans l oeuf ! Bah !

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

165 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.