Rentrée scolaire en Vallée d'Aspe

Ouf ! pas de suppression de poste dans le primaire dans les écoles de la vallée. Les effectifs du R.P.I. d'Accous (Regroupement Pédagogique Intercommunal) permettent cette année le maintien de tous les postes. Mais qu'en sera t-il de l'an prochain ? Un projet de réorganisation de toutes les écoles du vallon est en cours de réflexion pour une application en septembre 2016. Les écoles de Lèes-Athas et d'Osse-en-Aspe devraient disparaître. Il resterait l'école d'Accous qui accueillerait les plus jeunes de la maternelle au C.P., et l'école de Bedous qui accueillerait les CE et les CM.

 

Quant au collège, il perd cette année une classe de 4e et une classe de 3e. Espérons que le projet d'internat finira par se concrétiser pour renforcer les effectifs et maintenir ainsi l'établissement dont l'avenir est menacé. Dans le cartable des élus ce dossier est-il prioritaire ?

Écrire commentaire

Commentaires: 17
  • #1

    Hélène brettes (vendredi, 04 septembre 2015 12:18)

    Oui, le dossier est bien porté par les élus, par contre il semblerait que le conseil départemental ait des difficultés d audition. ..

  • #2

    ? (vendredi, 04 septembre 2015 15:41)

    Ah,n'aurait-il pas mieux valu faire un internat à la maison nouqué au lieu de ce semblant de social?

  • #3

    Le Pion (vendredi, 04 septembre 2015 16:54)

    Il y'a un post sur le projet d'internat du collège ?

    Je suis curieux de savoir quels seraient les collégiens ciblés, et pour quelle raison ils viendraient à Bedous.

  • #4

    zouzi2 (vendredi, 04 septembre 2015 16:58)

    Pourquoi investir encore de l'argent public pour créer un internat? Qui va envoyer ses enfants en Vallée, et pourquoi? pour apprendre le Français, ou le Béarnais? Pour faire du ski, il y a mieux ailleurs? Il faut créer des emplois, de vrais emplois, avoir une industrie de plus, attirer les jeunes , faire travailler ceux qui ont créé leur emploi et éviter de faire ses courses sur internet (ex papeterie...) etc, etc...
    L'internat c'est comme la maison médicale, créer pour maintenir des emplois qui de toute façon ne sont pas menacés.

  • #5

    Investissement (samedi, 05 septembre 2015 09:24)

    Il y a des projets qui ne servent pas à grand chose et qui n'apportent pas grand chose non plus. Pour exemple les travaux au Fort. Le maintien du collège c'est moins de fatigue pour les élèves (qui seront obligés de partir à Oloron tous les jours), ce sont des emplois, des commerçants qui livrent au collège, une centaine de repas qui sont distribués dans les écoles, un service quoi. N'avez-vous pas remarqué que chaque fois qu'un commerce fermait, c'était de la vie et de l'animation qui s'en allaient ? C'est la morosité qui s'installe. Nous n'avons pas besoin de ça allez !

  • #6

    Hélène brettes (samedi, 05 septembre 2015 10:54)

    Tout à fait d accord avec vous investissement. Essayer de rendre la vallée attractive sans maintenir les services publics existants me semble être mission impossible. Quant au projet d internat que zouzi2 se rassure ce n est pas pour aller faire du ski !!

  • #7

    réponse à Pion (lundi, 07 septembre 2015 11:19)

    La réponse est dans le journal d'aujourd'hui la république page 20.

  • #8

    bonne ou mauvaise idée ? (lundi, 07 septembre 2015 11:33)

    la vallée d'aspe compte de nombreuses maisons à vendre, les communes avec l'aide de l'Etat bien sûr, sont-elles prêtes à les acheter pour les mettre à la disposition des nouveaux arrivants, si les migrants sont suffisamment nombreux, plus besoin de fermer les écoles, l'éducation nationale est-elle prête à mettre à disposition de ces dernières des professeurs adaptés à leur accueil (langue), et les communes sont-elles à même de leur assurer un travail leur permettant d'y vivre sans atteinte à leur dignité ? autant de questions auxquelles il faudra bien répondre avant de se lancer dans une aventure qui est loin d'être anodine, et qui est en ce moment dans le courant politique, où chacun veut nous faire croire qu'il adhère au projet. Mais comme d'habitude le moment venu il y aura évidemment des "empêchements" de dernière minute.

  • #9

    accueil (lundi, 07 septembre 2015 12:07)

    Encore du vent! Nos élus pour faire parler d'eux et passer dans le journal, usent de toutes les opportunités. Si vous avez écouté les infos ce matin, le quota est très faible 24000 personnes pour la France, soit 1 à 2% de plus accueilli par rapport aux autres années. La France pourrait faire mieux c'est sûr. Les communes de + de 5000hab. se proposent d'accueillir 1 famille, alors en Vallée d'Aspe!! Pour le boulot de toute façon, ils ne peuvent pas travailler avant d'avoir obtenu leur papiers, comme notre administration est très rapide, certains déjà attendent depuis 1 an. Eh oui nos élus se réveillent!

  • #10

    faut pas rêver (lundi, 07 septembre 2015 21:48)

    Ne croyez pas non plus que toutes les écoles (et les nôtres notamment) vont regorger d'élèves. L'internat au Collège c'était en partie pour répondre à une "clientèle" espagnole. Pourquoi si l'offre est intéressante, des élèves venus d'ailleurs ne seraient-ils pas intéressés pour prendre rang sur les bancs du collège ?
    Mais temps qu'un minimum de petites industries ne verront pas le jour, je crains pour la survie de la vallée...

  • #11

    pat (mercredi, 09 septembre 2015 22:06)

    l'Etat français est il prêt à financer l'éducation des jeunes espagnols alors que l'on entasse nos enfants par trente en classe et que nous dégringolons mondialement au niveau enseignement (enquête PISA).
    Notre système est en train de fabriquer des cancres, ils seront ainsi plus corvéables et manipulables.
    Entre la réforme des quatre jours et la réforme de l'enseignement primaire nos enfants ont perdus presque une année scolaire de face à face avec un professeur des écoles à apprendre les fondamentaux de français et de mathématiques. Personne n'en parle,omerta complète!
    en détail : entre la semaine à quatre jours et demi et celle à quatre jours : 14 jours de moins qui ici en vallée étaient effectués fin aout,un peu à la toussaint ,à pâques et début juillet, soit 3 semaines de classe !
    la réforme avec l'aide personnalisée a induit 23 h d'enseignement au lieu de 25h ,soit 2h de moins par semaine ,soit 2h x 36 semaines de classe = 72h par an soit 3 semaines de classe aussi.
    Ainsi chaque niveau ( cp,ce1,ce2,cm1,cm2) perd 6 semaines par an de face à face pédagogique, sans parler du sport,de l'informatique , des langues qui se font aussi au détriment du français et des maths.
    Ainsi institutionnellement,par deux réformes anodines nos enfants ont perdus 6 semaines x 5 ans= 30 semaines sur le primaire, presque une année scolaire !
    Comme quoi les petits ruisseaux font le grand gave ! De même on fabrique des illettrés sciemment !

    bonne réflexion et surtout bonne diffusion à nos politiques qui n'en sont même pas conscients !

    prochain épisode la réforme du collège !
    on reste sur la même logique régressive avec des pans entiers de savoir qui ne seront plus dispensés . Et pendant ce temps là l'écart social se creuse et les riches sont plus riches ! Et leurs enfants mieux éduqués ,donc ils phagocyteront les meilleurs emplois.

  • #12

    chomeur depuis peu (jeudi, 10 septembre 2015 01:19)

    Logique dégressive en effet Pat mais le Français est de moins en moins corvéable et se complait dans la victimisation.
    L’assistanat est devenu l'arme redoutable du pouvoir, infaillible moyen de chantage, de pression et de division du peuple.
    Les programmes pédagogiques (école...) et culturels (télévision...) sont de plus en plus abrutissants et fabriquent des chimères narcissiques, des rêveurs égocentriques, des chômeurs académiques, apprêtés, fossilisés, dociles et reconnaissants.
    Fini les corvées, les enfants ne redoublent plus, ils sortent de l'école avec un diplôme de technicien de surface et pointe au chômage fièrement en attendant la place de "chef" à 2000€ qu'on leur a promis à la sortie du lycée.
    Les corvéables ont fini par bouger mais nous ?
    Les plus éduqués rigolent, ils se gavent en regardant le peule d'en bas se diviser, ils n'ont rien inventé, la technique est bien rodée et les moutons de plus en plus manipulés.
    Les Français ne sont plus à genoux devant leur Dieu, les Français sont assis devant leur télé.
    Ce soir remercions Dieu de nous avoir octroyé un crédit consommation pour acheter ce que la publicité va nous proposer, nous prions pour que nos industries puissent se délocaliser et nous offrir des cuisses de poulet moins chères jeudi soir, espérons que le père noël sera généreux avec nos enfants et nous donnera la prime de noël cette année...
    Si un internat peut donner à un enfant la chance et l'envie de s'en sortir, qu'il soit Français ou Espagnol ce sera toujours un enfant de sauvé !
    Pat votre commentaire amène à réfléchir en effet mais les parents sont si content que leurs enfants réussissent plus facilement à l'école, l’illettrisme est à la mode certains parlent de progrès, d'évolution normale, logique.

  • #13

    ? (jeudi, 10 septembre 2015 10:26)

    chomeur depuis peu, voulez-vous dire que les parents sont contents que leur enfant réussissent plus facilement à l'école parce que les programmes proposés sont faciles ?
    je ne pense personnellement pas que ce soit ce que l'on peut appeler de la réussite certes, ils ne redoubleront jamais, mais arrivés en fin d'études secondaires que seront-ils capables de faire ? là est toute la question.

  • #14

    E.L (jeudi, 10 septembre 2015 14:29)

    Nos enfants devront faire malheureusement avec ce que nous leur avons laissé.
    Mais eux sont les victimes et nous les coupables.

    En question aux autres commentaires sur l'accueil des migrants...
    Nous parlons d'humanitaire, d'altruisme, de responsabilité....
    L'immigration est un mot contemporain et politique, le phénomène migratoire a toujours existé pour les humains mais pour le monde animal et végétal aussi ?
    Alors nous revoilà à discuter, oui ou non pour l'accueil ? Chacun y va de sa bonne conscience....
    En attendant, tous, les migrants, les Français, les Européens et les autres que l'on soit simple citoyen ou dirigeant politique nous participons au génocide !
    Rien ne vous choque humainement justement ?
    On est en train de vous dire que ces migrants doivent dépenser des milliers d'euros pour traverser ? mais qui en a les moyens ?
    On est en train de laisser ces pays se vider de leurs médecins et de leurs intellectuels, laissant le reste de la population encore plus démunis et on se donne bonne ou mauvaise conscience en se demandant si nous avons oui ou non la capacité d'accueillir une ou deux familles en Vallée ?
    Mais le monde va très mal !
    Moi j'ai mauvaise conscience je me demande ce que je pourrais faire pour sauver les autres aussi !
    C'est quoi la déclaration universelle des droits de l'homme ? de la poésie ?
    C'est évident qu'un internat dans cette vallée peut tout offrir aux valléens et aux autres enfants, c'est évident que les équipes enseignantes seront s'adapter, que les valléens seront les intégrer, qu'ils auront peut être de nouvelles idées à développer sur notre territoire ...
    Mais ces gens ne veulent pas de notre pitié ou d'une générosité intéressée !
    Ces gens sont obligés de fuir car chez eux ils ne peuvent pas rester ! Peu importe que la raison soit économique, politique ou climatique mais chacune de ces raisons a une solution que nous sommes tous en droit de demander à nos politiques de régler ensemble!
    Et justement la constitution des droits de l'homme a la solution aux deux premières raisons, économiques et politiques!
    Les élus locaux ne voudraient pas jeter un pavé dans la mare en dénonçant un génocide autorisé plutôt qu'un pavé de l'ours en faisant de la récupération politique sur l'accueil de survivants ?
    Le geste me semblerait plus humaniste et moins politique !

  • #15

    ? (jeudi, 10 septembre 2015 17:36)

    oui EL les enfants feront avec ce que nous leur avons appris, mais sommes-nous pour autant tous coupables, combien de parents voudraient que les programmes scolaires soient à la hauteur de leur espérance ! mais que peuvent-ils y changer ?, si ce n'est leur faire donner des cours particuliers ou s'en occuper eux-mêmes s'ils en ont les moyens et ainsi le fossé continuera toujours à se creuser entre les priviligiés et les autres, et malheureusement personne n'a encore trouvé la solution pour remédier à ce problème, et ce n'est pas en nivelant les apprentissages par le bas qu'on y arrivera.

  • #16

    parent (jeudi, 10 septembre 2015 18:35)

    Je ne pense pas comme vous @?, beaucoup de parents sont dans l’excès, beaucoup de parents se réjouissent de voir leur enfant changer de classe malgré des lacunes.
    Aujourd'hui ce ne sont plus les enfants qui ne sont pas bons à l'école mais les profs qui sont forcément nuls!
    Les profs n'ont pas l'air plus satisfaits que nous de voir des enfants changer de classe mais les consignes viennent de plus haut j'imagine.
    Aux parents qui posent des questions sur le niveau de leur tête blonde on répond que le redoublement n'est pas une solution qu'il met les enfants en position d’échec et que cette méthode n'apporte pas de résultat.
    Si comme moi vous vous demandez ce que votre enfant fera en classe supérieur, dites vous que le niveau des études supérieurs a baissé également !
    J'ai souvent l'impression que l'on se débarrasse de nos enfants, et je suis persuadé que les nouvelles méthodes éducatives à l'école comme à la maison décourage les plus motivés, il n'y a plus la notion de mérite, la valorisation du travail et de l'effort fourni.
    Nous sommes en train de finir d'anéantir toutes les ambitions personnelles, les métiers manuels sont dévalorisés et les diplômes aussi.
    On rabâche à nos enfants qu'on ne veut pas qu'ils deviennent de "simple" ouvriers mais que leurs diplômes ne valent rien même pas un certificat d'étude de notre temps!
    On voudrait que l'école inculque à nos enfants ce que nous ne sommes plus capables de faire à la maison, le respect, mais nous prenons rendez vous avec les professeurs à la première remontrance.
    Je pense que les parents sont responsables bien au contraire et que le problème date de quelques années déjà !
    Difficile de se positionner et de s'assumer dans ce monde qui se veut de plus en plus tolérant et ouvert, on accepte tout aujourd'hui sauf la passion du travail si elle n’aboutit pas sur une certaine reconnaissance sociale et financière.
    Comme disent nos gamins entre eux regarde ce "bolos" qui travaille pour rien !

  • #17

    Le Pion (jeudi, 10 septembre 2015 23:11)

    Pas trop suivi la. Ça veux dire que l'internat serait la pour accueillir, entre autres, des jeunes espagnols ??

    @bonne ou mauvaise idée ? #8
    Nombreuses maisons a vendre ?? Hum. Aux prix ou elles sont, les maisons a vendre, c'est pas demain qu'elles seront vendues...

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

176 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.