Le Sentier de la Liberté par le Col de la Cuarde

Le dimanche 25 octobre était inauguré le jalonnement du Chemin de la Liberté du Plateau de Lhers (Accous) à La Mina (Hecho, Espagne) par le Col de la Cuarde. Ce travail est l'aboutissement d'un projet d'action éducative initié par Pierre-Louis Giannerini et ses élèves du Collège Tristan Derême  d'Oloron Sainte Marie.

A l'initiative de l'Association Trait d'Union d'Oloron, présidée par Christian Lataillade, les Français venus localement et de tout le Sud-Ouest et les Espagnols des Vallées d'Ansó et d'Hecho, soit au moins 80 personnes, s'étaient donnés rendez-vous au Col de la Cuarde pour retracer l'histoire qui s'est déroulée de 1940 à 1944 concernant le passage des évadés...

En effet, de juin 1940 à début 1943, des réseaux d'évasion s'organisent permettant à plus de 30 000 personnes de passer les Pyrénées, avec comme objectif de rejoindre l'Afrique du nord depuis laquelle se préparait le combat pour la libération.


Nombre des évadés ayant bénéficié de l'action secrète des passeurs se retrouveront donc dans les différentes armées à partir de 1944, en Provence, en Normandie, puis au-delà du Rhin, afin de terrasser la tyrannie nazie. Plus du tiers seront tués au combat avant le 8 mai 1945.


Pour les passeurs, la tache était très délicate pour ne pas se faire remarquer des occupants, en conservant une apparence de normalité dans leur vie quotidienne.


Passés en Espagne, les évadés étaient repris par les autorités franquistes et conduits dans des camps, leur libération étant négociée avec les alliés en échange de céréales, de charbon ou de phosphates, l'Espagne, bien que non belligérante, étant plongée à cette époque dans une grave crise économique.

Panneau d'interprétation - Aumet
Panneau d'interprétation - Aumet
À la Cabane de Caillaü, lieu du dernier relais des évadés avec les passeurs
À la Cabane de Caillaü, lieu du dernier relais des évadés avec les passeurs

Au Parking d'Aumet, en haut de Lhers, un panneau d'interprétation marque le début de la randonnée.

À Casa la Mina une table d'interprétation marque le terme du parcours.

Le tracé du Chemin de la Liberté
Le tracé du Chemin de la Liberté
Table d'interprétation - Casa la Mina
Table d'interprétation - Casa la Mina
À Casa la Mina, les participants composés d'élus et de membres des populations frontalières, réunis à coté de la nouvelle table d'interprétation sur les évadés
À Casa la Mina, les participants composés d'élus et de membres des populations frontalières, réunis à coté de la nouvelle table d'interprétation sur les évadés

Des détails sur l'itinéraire transfrontalier d'Aumet à Casa la Mina :
Dénivelée : ▲+820 m, ▼-750 m.

Durée totale: 3h à la montée

               et 2h30 à la descente.

Une bonne condition physique, un équipement adéquat et la pratique de la marche en montagne sont nécessaires.

Balisage du Chemin de la Liberté
Balisage du Chemin de la Liberté

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    BRAVO (mardi, 10 novembre 2015 11:11)

    Bravo au collège Tristan Derême, au professeur et aux élèves.
    Voilà une initiative pédagogique qui restera et profitera à cette classe et aux autres
    Que l'on soit passionné d'histoire ou simple randonneur ce sentier sera emprunté avec respect et ne laissera personne complétement indifférent ne serait ce que quelques instants !
    Impatiente de profiter de votre travail, du paysage et de ma liberté
    Merci

  • #2

    Agnes Alain (mercredi, 11 novembre 2015 18:16)

    Je suis le petit frère de Jean AGNES qui à 18 ans a fait le choix de s'évader par l'Espagne au péril de sa vie . Capturé il a été interné dans maintes prisons , échangé , embarqué à Malaga , pour Casablanca, enrôlé , embarqué à Mers el Kébir , débarqué à Cavalaire , assassiné d'une balle dans la nuque à SAPOIS 88 , enterré pour la 3èfois à Bedous le 12/10/1948. J'ai soumis par mail à Mr Le MAIRE que 3 rues portent les noms des 3 "Morts pour La FRANCE". Pas de réponse!.. les familles des deux autres ont écrit , pas de réponse!

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

151 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.