Les racines de la Guerre

128 morts et 300 blessés dont 80 graves vendredi soir à Paris.

Le Président de la République François Hollande décrète l'état d'urgence et la fermeture des frontières ainsi qu'un deuil national de trois jours : "C'est un acte de guerre commis par une armée terroriste, Daech".

 

Mais comment en est-on arrivé là ?

Pour se battre, il faut des armes, c’est tout de même plus pratique ! Et des armes, il faut bien que quelqu’un les produise… Sans surprise, ce sinistre podium est largement dominé par les pays occidentaux. Les États-Unis en tête, juste suivis de la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni.

Un marché juteux qui rapporte au total 113 milliards d’euros par an à cette industrie de la mort. La paix ? Mais pour quoi faire ?

Un conflit naît généralement d'une humiliation comme l'a souligné ce soir une auditrice de France-Inter, qui a rappelé l'humiliation de la France défaite en 1940 par l'armée nazie.


Il en est de même pour les populations du Proche et Moyen Orient qui ont subi des agressions des pays occidentaux depuis 1948 (date de la création d'Israël et formation des colonies palestiniennes), envahissement de l’Afghanistan par l'URSS poursuivi par les USA, Guerres du Golfe, Guerres d'Iran, d'Irak, de Libye et dernièrement de Syrie. À chaque fois, la France a eu sa part...


Amnesty International France a publié un classement en novembre 2014 des 5 plus gros vendeurs d’armes dans le monde.

 

Etats-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni  sont les plus gros vendeurs d’armes dans le monde. Qui sont leurs principaux clients ? Et comment vendent-ils leurs armes ?

ÉTATS-UNIS : LE PLUS GROS VENDEUR D'ARMES

Les États-Unis sont, de loin, le plus gros exportateur d’armes au monde. ils sont à l'origine d'environ 30 % des transferts d'armes classiques (en valeur). Leur position sur le TCA (Traité sur le Commerce des Armes) est donc déterminante.
Principaux clients :
Les États-Unis fournissent des armes à plus de 170 pays.
Ils ont restreint les transferts d’armes en direction du Myanmar, de la Chine, du Sri Lanka, du Zimbabwe et des pays visés par des embargos sur les armes décrétés par les Nations unies. Ils ont cependant vendu des armes à des pays comme l'Irak, Israël, le Sri Lanka, Bahreïn, l’Égypte et le Yémen, où il existait un risque substantiel qu’elles soient utilisées pour commettre de graves atteintes aux droits humains.

Transferts irresponsables :
Les États-Unis sont le principal fournisseur d’armes de l’Égypte et d'Israël, à qui ils vendent des armes lourdes ainsi que des armes de petit calibre, des munitions et des agents chimiques anti-émeutes, malgré la répression violente menée contre les manifestants. Ils ont également fourni des armes de petit calibre, des agents chimiques et des véhicules blindés à Bahreïn. Ils fournissent aussi des armes, une aide militaire et des formations aux forces de sécurité colombiennes, malgré les atteintes répétées aux droits humains qu'elles commettent.

RUSSIE : 10% DES EXPORTATIONS D’ARMES VERS LA SYRIE

La Russie est le deuxième plus gros vendeur d’armes au monde en termes de valeur des exportations. Elle exerce une grande influence sur les négociations autour du TCA.

Principaux clients :
L'Inde, la Syrie, l'Algérie, le Myanmar, le Venezuela, le Soudan et de nombreux autres pays d’Afrique.
En perte de vitesse dans plusieurs domaines technologiques clés, le pays cherche des partenaires de pointe et de nouveaux marchés.

Transferts irresponsables :
Environ 10 % des exportations d'armes russes seraient à destination de la Syrie, faisant de la Russie le principal fournisseur d’armes de ce pays. Ces transferts incluent des missiles antichars et des avions de combat MiG. La Russie vend au Soudan des hélicoptères de combat utilisés pour attaquer des civils au Darfour et au Kordofan du Sud. Elle se positionne aujourd'hui comme un exportateur majeur d'équipements militaires à destination de l'Égypte. Selon certaines informations parues dans la presse, l'Égypte aurait signé un accord pour 2 milliards de dollars de matériel militaire, dont des hélicoptères. Cet accord, qui aurait été finalisé lors de la visite officielle du général Al Sisi à Moscou en février, serait financé par les Émirats Arabes Unis et l'Arabie Saoudite.

CHINE : DES VENTES TENUES SECRÈTES 

Les données sur le commerce des armes sont tenues secrètes mais ce pays représenterait environ 5 % du commerce mondial des armes classiques.

 
Principaux clients :
Souvent des pays en développement dont le bilan en matière de droits humains n’est pas bon, notamment l’Algérie, l’Angola, le Bangladesh, l’Égypte, la Guinée, l’Indonésie, l’Irak, l’Iran, la Jordanie, le Kenya, la Libye, le Myanmar, le Pakistan, la République démocratique du Congo, le Sri Lanka, le Soudan, le Soudan du Sud et le Zimbabwe.

Transferts irresponsables :
La Chine fournit des munitions et des armes légères au Soudan, où elles sont utilisées par les forces de sécurité et les milices au Darfour, ainsi qu'au Soudan du Sud et à la République démocratique du Congo. Elle a fourni des roquettes et des mines antichars à la Libye sous le régime de Mouammar Kadhafi, ainsi que des munitions, des grenades pour lanceurs, des mortiers et des obus de mortier au Zimbabwe.

FRANCE : DES VENTES DE L'AFRIQUE DU NORD À LA RUSSIE

La France est, avec le Royaume-Uni et l’Allemagne, régulièrement classée troisième, quatrième ou cinquième exportateur mondial d’armes classiques en valeur - derrière les États-Unis et la Russie.

Principaux clients :
Singapour, les Émirats Arabes Unis, la Grèce, d’autres partenaires au sein de l’OTAN et des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, ainsi que d’autres pays francophones. Récemment, la France et la Russie ont inauguré une coopération en matière de défense et d’équipements navals.

Transferts irresponsables :
La France est généralement favorable à des critères stricts pour les transferts d’armes, mais elle a fourni des armes à des pays où de graves violations des droits humains pouvaient être commises, comme la Libye sous le colonel Kadhafi, l'Égypte, Israël et le Tchad, ainsi que la Syrie entre 2005 et 2009.

ROYAUME-UNI : DES PREUVES D’ALIMENTATION DE CONFLIT ARMÉ

Le Royaume-Uni est, avec l’Allemagne et la France, régulièrement classé troisième, quatrième ou cinquième exportateur mondial d’armes classiques.
Principaux clients :
Les États-Unis, l'Inde, l’Arabie Saoudite, l’Afrique du Sud, d’autres partenaires au sein de l’OTAN et d’autres pays du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne.

Transferts irresponsables :
Le Royaume-Uni est généralement favorable à des critères stricts pour les transferts d’armes, mais il a fourni des armes à des pays où il existe un risque élevé de graves violations des droits humains, comme le Sri Lanka. La législation britannique fait l’objet d’un examen à la lumière d'éléments attestant que les autorités ont fourni des armes de petit calibre, des munitions et des équipements pour véhicules blindés à la Libye lorsque le colonel Kadhafi était au pouvoir, ainsi que des armes de petit calibre à Bahreïn et des équipements destinés au maintien de l’ordre au Yémen.

ET LES ENTREPRISES, QUELLE RESPONSABILITÉ DANS LE COMMERCE DES ARMES ?

Certes, la majeure partie du commerce des armes est le fait d'entités commerciales, de sociétés qui les fabriquent, les achètent et les vendent, de prestataires de services militaires, de courtiers et de négociants ou encore d'intermédiaires qui transportent les armes et les financent. Cependant, la responsabilité principale incombe aux États, qui revendiquent le droit de se défendre et ont le devoir de protéger leur population. Eux seuls peuvent réglementer ce commerce, en accordant ou en refusant des licences, et eux seuls peuvent interdire certaines armes inhumaines et imposer des embargos et des suspensions concernant les armes. Le problème essentiel est que l'élaboration et l'application d'une réglementation relative au commerce des armes ne suivent pas le rythme des marchés mondiaux des armes, et la volonté politique d'y remédier manque cruellement.

VOS GUERRES, NOS MORTS

VOS GUERRES, NO MORE

 

Telle est l'accroche d'un article du blog Danactu-résistance qui présente un communiqué du NPA.

 

La réponse de l'exécutif français va dans le sens de l'escalade de la violence sans en rechercher les causes. Le communiqué met dos à dos violence de Daech et violence des États déjà engagés dans ce conflit, sans tenir cas des populations civiles.

 

Ceci a entraîné un exode massif des Syriens hors de leurs frontières, vers le voisin libanais ou l'Europe via la Turquie.

Il faut être sourd et aveugle pour ne pas se rendre compte que les intérêts géostratégiques des puissances environnantes prédominent dans ce conflit, et notamment la maîtrise des champs pétroliers de Syrie, dont le petit dernier sur la scène internationale qui fait très peur, "Daech" ou "Organisation de l'État Islamique" a justement volé la préséance aux grandes puissances concernant le pétrole syrien qui lui assure dorénavant des revenus substantiels.

 

Nous sommes peut-être tous involontairement complices de cette situation, car il n'est pas impossible que nous roulions avec de l'essence "Daech" dans le réservoir de notre voiture. L'État français pourrait lancer un audit sur la provenance des carburants utilisés dans notre hexagone. Il pourrait bien y avoir des surprises !

 

Autre surprise, locale pour le coup, l'entreprise Toyal qui produit des composants pour la peinture (ce qui est bien inoffensif) mais aussi des composants pour les explosifs. Un autre audit nous rassurerait s'il prouvait la non utilisation de ces produits explosifs pour des usages militaires, voir terroristes...

Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    Hélène Brettes (dimanche, 15 novembre 2015 10:56)

    Pour comprendre le succès de l état islamique, et les enjeux géopolitiques de cette région, un ouvrage très éclairant : "le piège Daech. L État islamique ou le retour de l Histoire" de Pierre Jean Luizard.

  • #2

    pierre64 (dimanche, 15 novembre 2015 13:34)

    Avant de polémiquer ou de chercher des responsables, là on peut aller très loin, jusqu'à la racine de notre civilisation, ou de la civilisation même, les armes peut-être mais aussi Dieu. Alors plus jamais ça et toutes mes condoléances à toutes les familles meurtries et à toutes ces personnes touchées dans leur chair.

  • #3

    JFB (dimanche, 15 novembre 2015 13:38)

    Pour toyal, arrêtez de dire des âneries, et revoyez vos sources, un article moins polémiste et moins dirigé aurait été le bienvenu, vous n'avez pas l'air de comprendre ce qui ce passe, toutes mes condoléances aux familles. Je suis toujours Charlie, et maintenant paris....

  • #4

    T.B (dimanche, 15 novembre 2015 18:44)

    C'est pas polémiquer pour moi JFB, je pense que c'est trop simple de s' émouvoir à chaque attentat et c'est pas suffisant surtout! STOP que tous les états prennent leur responsabilité! On est tous Charlie on est tous Paris .....et après? Moi aussi je veux savoir, ca suffit de faire semblant de faire comme si on ne savait pas ! STOP STOP STOP !

  • #5

    Fly64 (dimanche, 15 novembre 2015 19:18)

    Bonjour,

    A ma connaissance, l'usine Toyal est spécialisée dans la fabrication de poudre d'aluminium.
    La poudre d'aluminium est très utilisée en pyrotechnie pour les spectacles et le cinéma. En métallurgie, elle sert à faire des soudures. Elle est également très utilisée par des entreprises civiles pour fabriquer des propulseurs de quelques centimètres, jusqu'au lanceur de satellites (Ariane et compagnie). Egalement, c'est vrai, par les militaires pour les moteurs de missiles.
    Mais elle ne sert, quasiment, jamais à la fabrication d'explosifs.

    Le feu d'artifice n'était pas dans le ciel parisien mais bien dans les rues. Les armes au rabais utilisaient par les terroristes sont des Kala de fabrication Russe. Que ce soit les armes, les cartouches ou les explosifs, ils ne contiennent pas 1 gramme de poudre d'aluminium.

    Communiquer sur la genèse de groupes terroristes, militer contre la prolifération des armes ........
    Mais commencer un article avec 128 morts dans les rues de Paris et finir avec Toyal fournisseur de terroristes ...... DU GRAND ART.
    Une vraie idée de merde !

    Je souhaite du courage à toutes les victimes et leurs proches.

  • #6

    Je suis humain (dimanche, 15 novembre 2015 22:06)

    Et bien !
    Je pense que l'Usine Toyal servait ici d'exemple de proximité, enfin moi je le prenais au sens large, mais j'étais loin de m'imaginer que Toyal fabriquait de la poudre pour les moteurs de missiles !!!
    Comme quoi on ne connait jamais vraiment rien, même ce que l'on a à coté, j'ai toujours entendu dire que cette poudre est utilisée pour les peintures de voitures ?
    Fly64, je vous trouve très agressif dans vos propos pour quelqu'un qui vient nous expliquer que l'usine fabrique de la poudre pour des moteurs de missiles et "quasiment, jamais à la fabrication d'explosifs."
    Quasiment ??? là, je vous trouve très au courant de certaines choses ?
    Comme je vous trouve très calé sur la fabrication d'explosifs ?
    Par contre je vous trouve un peu léger sur le "feu d'artifice"
    Le problème ce n'est pas l'usine Toyal mais bien l'agressivité de certains dès que l'on pose quelques questions qui dérangent !
    Si vos propos sont exacts Fly64, je me coucherai moins bête ce soir merci !
    Moi ce que je trouve indécent c'est l’escalade éphémère à l'empathie que l'on trouve devant de tels horreurs, le monde entier est en deuil, personne ne peut rester insensible devant de tels actes alors agissons vraiment, arrêtons de fermer les yeux !
    Allumer des bougies et pleurer devant notre télé, voilà notre hommage ?
    C'est pas suffisant !
    Répondre par l'agressivité n'est certainement pas la solution, il n'existe pas de questions bêtes la preuve !

  • #7

    Fly64 (lundi, 16 novembre 2015 00:55)

    Le "quasiment" que j'ai utilisé pour les explosifs, c'est pour dire qu'il est possible de faire des explosifs avec beaucoup de produits y compris ce qu'on trouve dans une maison (de trop nombreux accidents avec des gamins). Alors oui l'aluminium est utilisé, mais pour des utilisations très rares et spécifiques (utilisé au cinéma mais pas sur une ceinture de djihadistes).
    Je ne connais pas le carnet de clientèle de Toyal. Je ne suis pas intéressé par ce genre d'informations. Est ce qu'ils fournissent de l'aluminium à la SNCF pour souder leur rails, à Arianespace pour envoyer quelques satellites en orbite, à une entreprise sous contrat militaire...... si c'est pas eux, c'est peut être des chinois à l'autre bout du monde.
    Pleurer devant sa télé ne fera pas avancer la situation. Je ne compte pas verser de larme, accroché à ma télécommande.
    Mais les excès de paranoïa avec les industriels, sont pénibles et pas constructifs non plus.
    Est il vraiment important de savoir le nombre de pins des Landes, coupés et transformés en ouate de cellulose utilisé à la fabrication de poudre à fusils ? Et qui les a vendu ?
    Faut il contrôler toutes les matières premières servant à la fabrication d'armes ou directement les fabricants d'armes ?

    Je trouve l'article intéressant mais le dernier paragraphe gâche tout.

  • #8

    Intervenant du blog (lundi, 16 novembre 2015 01:19)

    Merci Fly64 pour ces précisions qui répondent à notre interrogation sur les composants produits par Toyal pouvant être utilisé pour des explosifs.
    D'après votre contribution, Il apparaît donc que la poudre d'aluminium ne sert pas dans l'armement conventionnel (cartouches, explosifs) mais dans les moteurs de missiles, notamment militaires, technologie maîtrisée par les pays les plus avancés.

    Nous espérons que Daech, avec les ressources financières dont elle dispose maintenant avec le pétrole, ne s'équipe pas avec des missiles tactiques sur les théâtres d'opérations militaires en Syrie...

    Pour ce qui est des attaques à Paris, les kalachnikovs et les ceintures d'explosifs ont été suffisantes pour provoquer le carnage effroyable que nous déplorons.
    Nos pensées vont bien entendu vers les personnes touchées par ces attaques et leur entourage, comme lors des attentats de janvier 2015, mais nous ne nous arrêtons pas là, nous voulons cerner les responsabilités de nos gouvernants et notre propre responsabilité dans la situation actuelle.

    La vérité n'est jamais une notion évidente, merci de nous rassurer sur nos interrogations à propos de Toyal, nous restons toutefois vigilants sur la prolifération des armements de toutes natures.

    Nous avons une responsabilité, du fait de notre mode de vie consumériste qui est largement dépendant des importations de notre pays, lié en partie au pillage des matières premières dans les pays du tiers-monde ou émergents. Ce déséquilibre provoque des ressentiments profonds dans ces pays à notre encontre.
    Si nous changeons de modèle de développement en quittant le leurre de la croissance et de la mondialisation pour nous diriger vers un développement plus responsable et durable, fondé sur nos ressources propres, nous avons des chances d'éloigner le spectre de conflits armés nourris par les frustrations des populations humiliées par les puissances de ce monde.

    Nous verrons également lors de la prochaine COP21 si les états amorcent ou non une inflexion vers plus de responsabilité en matière de réduction de production de gaz à effet de serre. À savoir que les pays du Sud, déjà fragilisés par des conflits incessants, sont plus impactés par le dérèglement climatique que les pays de la zone tempérée, ce qui entraîne des vagues de migrants remontant vers le Nord...

  • #9

    Je suis humain (lundi, 16 novembre 2015 07:53)

    Fly64, je comprends davantage votre réponse, mais nous ne pouvons pas occulter l'interdépendance de toute chose !
    Il n'existe pas de paranoïa sur les industriels.
    La fabrication et le transport de certaines matières premières doivent être scrupuleusement contrôlés et encadrés au même titre que certaines avancées biologiques et scientifiques.
    Votre commentaire est intéressant et vient en complément de l'article, les critiques sur les industries sont courantes je vous l'accorde et faciles, c'est donc l'occasion de se poser une question, à quoi et à qui servent les matières premières fabriquées dans nos usines dites dangereuses ?
    Ces matières interviennent dans la fabrication de matériaux courants, que nous consommons tous ! Loin de moi l'idée de jeter la pierre aux industries mais il m'arrive de me poser des questions sur mon mode de consommation plutôt !
    Et je ne vois pas comment je pourrais me passer aujourd'hui des industries, le recul serait trop violent pour être vécu sur une seule génération !
    Par contre il est normal de savoir à qui profitent nos ventes et nos achats et d'être responsables devant les possibles conséquences.
    @Intervenant, cette nouvelle prise de conscience sur notre mode de vie est importante c'est une grosse partie de la face cachée de l'iceberg, mais s'il existe un parallèle entre les problèmes sociaux de ce monde et l'environnement, les attaques que nous vivons ont d'autres causes et la solution est bien plus compliquée !
    Là il s'agit de terroristes, de fanatiques, avant de s'en prendre aux puissances du monde ils ont commencé à vouloir imposer leur délire et leur vision du monde chez eux, sur leur semblable, sur leur peuple, sur leur terre!
    Il s'agit d'une minorité extrémiste qui endoctrine aujourd'hui les plus faibles, il ne s'agit pas de peuples humiliés ou de religion, les Français prennent désormais les rangs et les armes circulent en France.
    Il s'agit d'une succession de Gourous qui frappent large à travers les réseaux sociaux accessibles à tous.
    Ces gens veulent imposer leur croyance propre comme le christianisme l'a fait en d'autres temps, ceux des colonies, aujourd’hui il n'est pas nécessaire de se déplacer et de nombreux djihadistes se convertissent volontairement, ces gourous attirent des personnes faibles, perdues ou en rébellion!
    Il faut s'assurer qu'on alimente pas ce réseau financièrement ou en arme c'est évident.
    Nous cherchons un moyen de lutter contre ce fléau, la riposte Française sera t-elle une solution ? Il est important de ne pas se tromper de cible et de problème.
    En attendant, aujourd'hui nous communiquons sur un blog, sur internet, cet outil est devenu aujourd'hui une plateforme de recrutement au djihadisme et le détonateur des attentats !
    Peut-on tout contrôler ?


  • #10

    Désemparée (lundi, 16 novembre 2015 17:41)

    Mais qui sont ces jeunes français qui rejoignent le Djihad ? Que leur a fait notre société pour qu'ils la haïssent au point se retourner contre elle de cette abominable façon ? Ou que n'a-t-elle pas fait ? Sont-ils des victimes tout autant que des bourreaux ?
    Aujourd'hui j'ai mal à la France et je pleure sur ceux qui ont reçu la mort comme sur ceux qui l'ont donnée, sur les failles de notre société qui les ont menés là. La France est poignardée en plein cœur et c'est nous qui tenons le couteau.

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

169 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.