Compte-rendu Conseil de Communauté du 18/01/2016

Présents : MMES MÉDARD, BERGÈS, CLOT, MM. BELLEGARDE, BOULANGER, CACHELOU, ROCHET, BOY, DARSONVILLE, GASTOU, BAYENS, MAUNAS, CHOURROUT-POURTALET, LOPEZ, MARQUÈZE, BURS, QUINTANA, VANDAELE

Procuration : M. CAMSUZOU Absent :  M. ISSON

La présentation des projets de la Communauté de Communes de la Vallée d'Aspe est décalée la Présidente ayant un léger retard (réunion CDIC)

Présentation du rapport de remise en état de la décharge de Lées-Athas

M. MAUNAS, maire de Lèes-Athas, fait le rapport sur la remise en état de la décharge "Ichercen" sur la route du Col de Bouezou. Ce travail a été fait à la demande de la SEPANSO. 10 T 100 de déchets (ferrailles notamment) ont été retirées. Les travaux ont été réalisés en octobre 2015. Coût 33 400 € HT

 

Présentation de l'étude préalable de la Station Sports de Nature par Catherine FARRAN

 

Travail commencé depuis 2012 (pour l'étude) : nouveau concept, projet de territoire.

Le diagnostic a été fait en 2014.

Il en ressort

  • qu'il faut conforter l'existant. Les enjeux : maintenir à terme les services, (pour les Aspois), développer les flux touristiques.
  • créer des conditions nouvelles de population, de tourisme, d'économie.

En dix ans - 12 % de la population ; beaucoup de résidences secondaires, baisse des activités de nature, alors qu'ailleurs elles augmentent.

 

  • entraîner un tourisme durable
  • les acteurs du territoire se sont engagés

La présentation de ce projet s'est voulue un peu plus complète que lors des autres présentations, et de qualité.

L'assemblée attentive paraît vouloir y adhérer dans sa majorité.

 

Toujours le coeur pôle à Accous avec une structure de 250 m2 environ (structure adaptable et transformable) pour mutualiser les moyens et être une vitrine de la vallée. "Maison du tourisme et des Sports de Nature"

 - sept "univers" dont certains à approfondir pour Bedous, Lourdios, Urdos et Lescun

 - un  pôle aquatique et bien être 12.5 m x 4.5 m (qui pourrait découler sur un espace plus grand) ; il intégrerait un espace détente, boissons, librairie, un espace réunions (soit un espace polyvalent) 

 

Budget du projet  880 000 € environ (hors pôle aquatique)

 

L'office du Tourisme intégré serait un EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial).

 

La Région devient chef de file du projet (315 000 € à la charge de la CCVA).

Plusieurs associations dont Aspe Aventure, Aspe Gîte et Couvert et l' Ecomusée se sont engagées (travail fait sur une charte)

Une programmation du projet d'ici 5 mois si le Conseil de Communauté délibère et une ouverture du coeur de pôle mai 2017.

 

La présidente signale que c'est un beau projet à défendre, et souligne que la vallée d'Aspe n'a pas bénéficié de soutiens financiers autant que les vallées voisines. Légitimité à porter ce type de projet (pérenniser des sports et les développer). Elle se félicite que le projet soit porté non seulement par les élus mais par tous les acteurs.

Délibération au prochain conseil en février.

 

Présentation du projet TEAMM (Territoire d'expérimentation d'Actions de Mobilité innovantes en zone de Montagne)

 

Projet présenté par Isabelle RUIZ (Pays d'Oloron et MJ EMERY CCVA)

Cette démarche co-pilotée par le Commissariat Général à l'Egalité des Territoires (CGET) et le Centre d'Etudes et d'Expertises sur les Risques, l'Environnement, la Mobilité et l'Aménagement (CEREMA) a été demandée par le Conseil National de la Montagne.

EDF est partenaire sur la mise en œuvre des actions dans les zones de montagne du Massif Central et du Massif des Pyrénées.

La Vallée d'Aspe a été retenue comme territoire d'action. Une enquête a été réalisée sur la population, dont

- les enjeux sont :

  • de maintenir l'attractivité du territoire et
  • favoriser l'accueil de nouvelles populations

- et l'objectif : améliorer l'accessibilité aux services et accompagner les acteurs publics et économiques dans l'adaptation et la viabilité de leurs activités.

 

Plusieurs points clefs du diagnostic :

  • une population des plus de 60 ans supérieure à 30 %, une proportion importante des plus de 75 ans environ 15 %
  • il ressort que plus de 90 % des habitants ont au moins une voiture, une forte dépendance à la voiture dans les déplacements
  • mais une forte solidarité de proximité pour assurer la mobilité des habitants dépendants
  • il existe une offre de services de proximités (commerces) présente mais surtout concentrée sur Bedous (il en existe aussi un peu ailleurs : Lescun, Urdos, Borce, Etsaut), mais aussi des commerces itinérants (boucher, poissonnier, vêtements...) qui sont mal connus
  • Une attente forte en terme de maintien et de retour de services pour les Aspois (offre de santé : un(e) gynécologue, un cardiologue seraient en mesure de venir assurer des permanences, médecins spécialisés, services public 

Il ressort qu'il y a un déficit de communication (à développer).

Il faut conforter l'existant

Il faudra faire des expérimentation/navettes, décloisonner les transports scolaires ; interrogation de certains élus : juridiquement c'est possible, techniquement compliqué.

 

Onze pistes d'actions sont envisagées dont :

  • "auto-vélo adapté"
  • décloisonner les services existants
  • EDF peut participer à l'achat d'une navette
  • les gens doivent être accueillis à la gare (mise en place d'une navette et/ou de vélos)
  • faire de la mobilité un atout touristique

A terme : poursuite du travail de concertation, mobiliser les habitants, valider les projets, finaliser les coûts, mise en œuvre des actions

Il faut conforter l'existant, créer des conditions nouvelles de population, de tourisme, d'économie.

 

Appel à projet fin février.

Le commissariat de Massifs souhaite le recrutement d'une personne.

 Délibération au prochain conseil en février

 

 

Demande d'adhésion de la communauté de Communes de Lacq-Orthez et de la commune de Baudreix à l’Établissement Public Foncier Local Béarn Pyrénées.

 

Le conseil de communauté se prononce favorablement pour l'adhésion de ces deux collectivités.

 

Convention financière pour le remboursement des frais de fonctionnement 2015 dus par le SIAMS de la Vallée d'Aspe et la CCVA

En l'absence de pièces justificatives, le comptable public n'a pas pu prendre en compte le remboursement des frais de fonctionnement 2015 dûs par le SIAMS à la CCVA;

Les frais : mise à disposition d'un agent : 1900 €

              frais d'administration et de gestion : 1900 €

              frais d'affranchissement et de téléphone : 540 €

pour un total de 4340 €.

La convention est établie rétroactivement pour l'année 2015 et est non renouvelable.

Vote pour : à l'unanimité

 

Désignation d'un délégué titulaire et suppléant à la Mission Locale Jeunes

Le conseil de communauté désigne :

- Madame SOBÉRA déléguée titulaire

- Madame MÉDARD déléguée suppléante

Vote pour à l'unanimité

 

Informations - questions diverses

 

Fermeture du préau de la crèche : la consultation est en ligne 3 lots travaux en mars

 

EDF : étude terrains (implantation bureaux)

le PACTE est à peu près rédigé ; présentation au prochain  conseil de communauté

 

Accès au Fort :

Plusieurs réunions ont eu lieu (diagnostic) et nécessité d'aller sur le terrain.

Il en résulte la nécessité que le cabinet présente les diverses possibilités. Un travail doit être fait sur l'accessibilité, en sachant que la passerelle ne sera pas accessible aux handicapés.

Présenter le chiffrage de toutes les solutions

Chaque projet a ses inconvénients (impacts visuels)

Etude d'incidence à faire au titre de NATURA 2000 (urgent)

L'autorisation ministérielle est obligatoire

 

PLR

Le rendu technique de la refonte du PLR est bien fait, il rentre dans le "cadre" Si approbation, démarrage en mars, pour être terminé cet été.

 

Agent d'animation

Sans agent d'animation (démission)

2 candidats  et peut-être une 3e personne

proposition d'un CDD non permanent à temps non complet du 1er février au 31 décembre 2016 (Indice brut 398 de la fonction publique)

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    F.T (vendredi, 19 février 2016 11:57)

    Je suis agréablement surprise par le financement de la station nature! c'est super! bonne continuation !
    Pour les vélos à la gare avec les valises ? je suis perplexe ! surtout pour les réservations en haute vallée ? Il est question de navettes à la gare mais la SNCF va bien assurer le transport de Bedous à Canfranc ?

  • #2

    Elo (vendredi, 19 février 2016 13:08)

    Passerelle du fort du portalet
    "Il en résulte la nécessité que le cabinet présente les diverses possibilités. Un travail doit être fait sur l'accessibilité, en sachant que la passerelle ne sera pas accessible aux handicapés."

    Les autres passerelles en montagne (Pays Basques par exemple ne sont pas accessibles aux handicapés non plus).
    La pratique de certaines disciplines ne peut se faire sans solidarité humaine.
    Porter ou aider un ami qui présente un handicap à se rendre sur un site est une expérience (un souvenir) riche pour tout le monde !
    Il y a des lieux, des moments et des aventures que les hommes aiment partager et d'autres moins.
    Il faut que les lois sur le handicap permettent à tout le monde de garder son autonomie, sa fierté et sa liberté.
    L'habitat, la voirie, les transports, les administrations, la culture et tous les commerces qui ont la possibilité technique de le faire.
    Mais il ne faut pas que ces lois deviennent un frein, il existe des assos et des bandes de potes qui font gravir des sommets à d'autres amis handicapés, si demain je veux faire découvrir un bar sympa ou on joue du jazz au fond de la cave, ce n'est pas un escalier qui va m'empêcher de venir avec mon ami aveugle ou en fauteuil roulant !
    Si il y a le feu ? je sais ...mais dans ce cas on ne vit plus, je ne partirai pas en laissant mon ami sur place et je sais que je trouverai quelqu'un pour m'aider....

    Si l'on se concentrait à faire appliquer ces lois pour les déplacements quotidiens déjà ça serait bien! mais c'est loin d'être le cas !

  • #3

    Enfin des projets ! (vendredi, 19 février 2016 21:33)

    Moi j'ai un handicap qui m'empêchera de visiter la passerelle, le vertige !
    Pourquoi ne pas mettre à disposition à l'office du tourisme un ou deux porteurs (je connais le nom).
    On a vu les jeunes à Montan'Aspe s'en servir c'était très sympa et pourquoi pas une mise à disposition pour les PLR aussi ?
    Elo a raison, rigolades et souvenirs garanties!

  • #4

    toto l'ecolo (dimanche, 21 février 2016 18:06)

    précision, décharge de Lees-Athas.
    Ce projet n' a pas été fait à la demande de la Sepanso mais résulte du plan de résorption des décharges sauvages, étude réalisée par la communauté des communes en 2009.
    Rendons à César ce qui lui appartient , le conseil municipal de Lees Athas n'aime pas les écolos et a voté contre le parc national , si en plus les écolos leur demandent de nettoyer leurs décharges sauvages, où va t'on ???
    Même si c'est sur un terrain privé , une bonne action et une belle initiative de la communauté des communes . Merci encore.

  • #5

    question à Toto (lundi, 22 février 2016 07:14)

    C'est vrai pour la compétence de la CCVA sur les décharges et donc avec le regroupement des communautés comment ça va se passer ?
    La future grande interco aura t elle des priorités écologiques ?
    J'espère mais ça va grincer si les Maires autorisent encore les dépôts sauvages sur leur commune !

lun.

20

oct.

2014

Page blanche

Chers lecteurs, voici cette page blanche en guise de commentaires pour vous exprimer librement sur vos sujets (suivant notre charte)...

165 commentaires

Bedous, c'est dans le Vallon, la Vallée d'Aspe, le Haut-Béarn, les Pyrénées atlantiques...

Des explications sur le fonctionnement-type d'une commune, son budget, son maire, son conseil municipal :

"Une commune, comment ça marche ?"

A l'attention de nos commentateurs désirant préserver leur anonymat, vous n'êtes pas obligés de remplir la case Site internet du module Commentaires du Blog.